Retour en haut
Business

#VTC En reprenant Voitures Noires, Bien Sur La Route complète son offre de services aux chauffeurs

#VTC : En reprenant Voitures Noires, Bien Sur La Route complète son offre de services aux chauffeurs
par

Le Tribunal de Commerce de Paris a désigné la startup de VTC Bien Sur La Route comme repreneur du fournisseur de véhicules pour chauffeurs VTC Voitures Noires. La société CH Pozzi récupère, elle, toute la branche entretien de l’ancienne pépite.

Happy end pour Voitures Noires. Le fournisseur de véhicules pour VTC avait été placé en redressement judiciaire fin juin, sommé de trouver un repreneur. Dans le jugement rendu ce mercredi par le Tribunal de Commerce de Paris, Karim Ferchiou, fondateur de Voitures Noires, détaillait les difficultés de l’entreprise. En plus d’un “conflit” qui opposait l’entreprise à son ancien actionnaire Ciclad, l’entrepreneur a notamment évoqué le contexte actuel tendu entre chauffeurs VTC et taxis pour expliquer ses difficultés. Mais aussi plusieurs points plus spécifiques à son activité, comme “la hausse du taux d’immobilisation de la flotte de véhicules en raison de la difficulté à absorber les réparations par les garages partenaires“.

A relire : Le fournisseur de véhicules Voitures Noires placé en redressement judiciaire

Une autre explication retient l’attention : “l’accroissement de la dette fournisseurs due à un décalage entre le rythme de croissance et la structuration de la société“. Comprendre : le modèle économique de la société ne lui permettait pas de faire face aux dépenses qu’elle engageait. Et c’est bien le point sur lequel le repreneur de la société compte travailler. C’est le service de VTC Bien Sur La Route (BSLR) qui a été désigné par le Tribunal de Commerce de Paris pour reprendre l’entreprise, complété par l’entreprise CH POZZI. Ce dernier reprend la partie entretien des véhicules auparavant assurée par Voitures Noires, ainsi que 7 des 49 salariés employés par la startup.

Voitures Noires 2

De son côté, BSLR injecte 3 millions d’euros et reprend l’activité de fournisseur de véhicules, la clientèle de Voitures Noires, ainsi que 22 salariés. L’idée pour BSLR, qui opère déjà une activité VTC à Paris, Lyon ou Marseille, est de devenir une plateforme de services à destination des chauffeurs. L’entreprise avait déjà mis la main il y a quelques mois sur une société de formation de chauffeurs et espère ainsi intégrer l’ensemble des services utiles aux chauffeurs, depuis leur formation jusqu’à l’entretien de leur véhicule.

Voitures Noires doit devenir un partenaire des chauffeurs

Pierre-Yves Chemla, président de Bien Sur La Route

Une ambition que BSLR espère concrétiser au plus vite, surfant sur l’obligation pour les chauffeurs LOTI de se doter d’une licence VTC avant le 31 décembre, date à laquelle la transition du statut de capacitaire à celui de chauffeur VTC prendra fin. Après cela, seuls les capacitaires qui deviendront exploitant VTC en embauchant des chauffeurs titulaires de la carte VTC pourront travailler avec des plateformes. “Nous souhaitons accompagner les chauffeurs capacitaires, souligne Pierre-Yves Chamla, président de Bien Sur La Route. Voitures Noires doit devenir un partenaire des chauffeurs. Nous aurons des garages en propre, assurerons le service après vente du véhicule et nous pensons à proposer une assurance dédiée aux chauffeurs.” Confiant, le président du repreneur de Voitures Noires voit grand – et surtout loin – pour l’entreprise qui vient d’entrer dans son giron : “Nous souhaitons développer Voitures Noires d’abord en province puis à l’international, dans les grands centres urbains“. Partout où les VTC seront, en somme.

Mots clés : Voitures Noires, VTC