Retour en haut
Entrepreneurs

#Startups Top 10 des jeunes pousses à suivre en 2016 (et après aussi)

#Startups : Top 10 des jeunes pousses à suivre en 2016 (et après aussi) La startup FinTech SharePay fait partie de notre sélection
par

Quelles sont les startups dont le potentiel pourrait révolutionner l’économie numérique ces prochains mois, voir ces prochaines années ? Qu’elles soient spécialisées dans les FinTech, les objets connectés, le retail ou encore dans le marketing, Maddyness a sélectionné 10 jeunes pousses qui pourraient nous surprendre d’ici peu.

#FinTech : SharePay, la carte de paiement collaborative

Créée par David Finel, Jonas Braoudé et Armenak Mayalian et lancée officiellement le 23 juin dernier, SharePay est une carte de paiement connectée à plusieurs comptes bancaires qui permet aux membres d’un couple ou d’une colocation de gérer leurs dépenses communes sans avoir de compte joint.

Chaque dépense commune peut ainsi être réglée avec la carte SharePay, qui divise instantanément le paiement en deux avant de débiter directement chaque compte. Il est également possible pour les utilisateurs d’établir leurs propres paramètres de division des achats, en créant par exemple une division à 70/30.

Un projet innovant qui a permis à la jeune pousse d’être labellisée depuis peu Finance innovation et de remporter le concours Global Fintech Challenge.

#Retail : Bisly, la marketplace des startups hardware

Lauréate du Réseau Entreprendre et de Scientipôle Initiative, Bisly permet aux jeunes pousses hardware issues de projets Kickstarter de donner de la visibilité à leurs produits afin de lancer leur commercialisation.

Lancée en novembre 2015 par Jérémie Nacache et Michael Sebbag, Bisly revendiquait il y a quelques mois la présence de plus de 120 startups sur sa plateforme, dont 1/3 de jeunes pousses françaises. Des nouveautés qui attirent une communauté de plus de 50 000 membres et un volume de transactions mensuel de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Présente en France, en Belgique et au Luxembourg, Bisly devrait se lancer en Angleterre et dans les pays nordiques d’ici les prochains mois.

#Cinéma : NoWave, la VOD personnalisée

Partie du constat que les plateformes de vidéo à la demande publient en général trop de films et séries populaires, Bérengère Dastarac décide de lancer NoWave, la première plateforme de VOD dédiée aux films d’auteurs, peu connus du grand public.

Celle-ci, présentée pendant le festival de Cannes et lancée officiellement le 30 juin dernier, propose chaque mois un thème différents et des contenus qui y sont associés, comprenant ainsi une sélection de films d’auteurs, de chroniques, et de courts métrages, le tout fonctionnant sous forme d’abonnement payant d’un montant de 7,99 euros par mois

Pour le moment disponible en France et en Anglettere,  Nowave prévoit d’élargir sa présence à 140 pays d’ici 2022. 

#IoT : EnergySquare transforme toute surface en prise électrique

EnergySquare, c’est une petite révolution pour le secteur des chargeurs de mobiles. La startup, créée par Timothée Le Quesne et Daniel Lollo, développe en effet une solution de recharge sans fil par conduction électrique, et ce grâce à une simple plaque connectée.

Un projet qui a permis à la startup, incubée dans la dernière promotion du Numa, de récolter 94 443 euros sur Kickstarter grâce à 1 051 contributeurs. Une somme qui a dépassé de trois fois les espérances d’EnergySquare, et qui lui permettra rapidement de passer de stade de prototype à la production réelle.

energysquare

#ConsoCollab : Zack vend vos objets à votre place

Vous avez des objets chez vous que vous n’utilisez plus ? Zack peut les vendre pour vous. La jeune pousse, également incubée au Numa, gère la revente de vos objets en vous assurant la meilleure expérience possible, du choix bon prix, au bon site de vente, en passant par la prise de photos, les échanges avec les acheteurs ou encore l’emballage et l’envoi.

La startup, qui développe ainsi un algorithme dédié à l’optimisation du prix de revente des objets de ses clients, prélève au final 20% de frais de service pour tout le processus pour des objets jusqu’à 1 000€. Au-delà les frais de service sont de 15% et s’il ne parviens pas à vendre les objets, le service est gratuit.

#Telco : OnOff veut réinventer l’usage du smartphone

Créé par le triple champion du monde de roller sur rampe Taïg Khris, l’application OnOff entend bien révolutionner la manière dont les mobinautes interagissent avec leurs téléphones. Celle-ci, lancée en mai dernier après trois ans de R&D, ambitionne de proposer à ses utilisateurs des fonctionnalités que les smartphones n’ont pas : posséder plusieurs numéros de téléphone sur un seul smartphone, envoyer des SMS programmables à l’avance ou encore posséder un interrupteur ON/OFF sur chacun de ses numéros pour activer ou désactiver sa ligne d’appel, sa messagerie vocale ou ses SMS.

Lancée en mai dernier en France, l’application OnOff a rapidement dépassé les 600 000 téléchargements dans l’hexagone. Avec 5 pays ouverts (Estonie, France, Espagne, Belgique et Etats-Unis), elle devrait conquérir entre 20 et 40 pays d’ici les prochains mois.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Taïg Khris, réalisée en mai dernier lors du lancement de OnOff ici.

taig-khris-onoff_5249071

#RH : WeMind veut faciliter la vie des freelances

Lancé en septembre 2015, WeMind ambitionne d’offrir à tous les freelances et les entrepreneurs les mêmes avantages et droits que les salariés. La plateforme s’appuie ainsi sur des achats groupés auprès des compagnies d’assurance et des mutuelles afin de négocier des tarifs préférentiels jusqu’à 30% moins chers que ce que doivent en général régler les indépendants.

Outre son offre de mutuelle, WeMind développe un service dédié au logement pour répondre aux difficultés rencontrées par les freelances et les entrepreneurs pour louer des logements ou demander des prêts bancaires, sans CDI et sans fiche de paie. Une offre de CE est également mise en place, permettant aux indépendants de bénéficier par exemple de réductions pour aller au cinéma, en concert, au théâtre, à la salle de sport, ou encore à Disneyland. Depuis son lancement, WeMind fédère une communauté de 1 000 indépendants en France.

#Livres : Booxup veut remettre la lecture au goût du jour

Lancée en mars 2015 par Robin Sappe et David Mennesson, Booxup se présente comme une application de partage collaboratif dédiée aux livres. Disponible sur iOS et Android, elle permet ainsi à ses utilisateurs de se créer leur propre bibliothèque en scannant le code barre des livres, puis ensuite d’échanger, de se prêter ou même de revendre certaines oeuvres selon leurs besoins ou leurs envies.

Signalée fin 2015 par un certain « professionnel du livre », l’application avait été visée par une enquête de la répression des fraudes. Certains auteurs s’offusquaient en effet que la jeune pousse, qui avait levé 310 000 euros en juin 2015, n’ai par la suite pas envisagé de rémunérer les auteurs et éditeurs. Une expérience qui a permis à la jeune pousse d’en ressortir encore plus forte. Elle revendiquait il y a quelques mois une communauté de 10 000 utilisateurs pour plus de 30 000 livres disponibles.

booxup

#Collaboratif : Shopopop, la livraison entre particuliers

Shopopop permet à des particuliers ayant effectué un achat, sur le web ou dans une boutique physique, de se faire livrer à domicile par d’autres particuliers. Ces derniers sélectionnent les livraisons qu’ils peuvent effectuer selon leurs trajets, réguliers ou occasionnels, pour récupérer le produit en magasin et le livrer contre une rémunération comprise entre 5 et 10 euros. 

Actuellement disponible uniquement sur Nantes et son agglomération, l’application devrait évoluer cet été pour apporter un nouveau design et une nouvelle expérience utilisateur, avant de se lancer à Angers et Rennes à partir de la rentrée Septembre 2016.

#Marketing : Reelevant, spécialiste de l’e-mail intelligent

Lancé officiellement début 2016, Reelevant développe une solution d’email intelligence qui permet à ses utilisateurs d’adapter leur contenu en fonction du contexte de leurs abonné en temps réel. À chaque ouverture de l’email, la technologie Reelevant analyse ainsi le contexte des destinataires en moins de 200 millisecondes, afin d’afficher le contenu le plus pertinent selon le device, le lieu, les conditions climatiques et la température de chaque destinataire.

Un seul objectif : augmenter de taux de conversion des campagnes marketing de ses clients. Si la startup travaille aujourd’hui à l’amélioration de sa technologie et de ses fonctionnalités, elle devait d’ici peu viser un rapide développement en Europe, puis aux États-Unis.

  • https://www.hackisition.com/ Julien LE COUPANEC

    Très intéressante cette startup Reelevant. :-)

  • AuxServicesDvoisins

    Bravo pour ces startups et à bientôt sur le réseau des services de proximité auxservicesdesvoisins.com