Retour en haut
Entrepreneurs

#SIA2017 8 startups de l’agriculture à garder dans le viseur en 2017

#SIA2017 : 8 startups de l’agriculture à garder dans le viseur en 2017 Crédit : iStock by Getty Images
par

La 54e édition du Salon international de l’Agriculture se tient jusqu’au 5 mars 2017, porte de Versailles à Paris. L’occasion de faire le point sur les startups du secteur à surveiller de près cette année.

Le Salon de l’Agriculture, autrement appelé la plus grand ferme de France, a ouvert cette année encore ses portes à Paris, et ce jusqu’à dimanche prochain. Plus de 600 000 visiteurs y sont attendus durant les 8 jours d’événement, pour y découvrir animaux de toutes sortes, produits gastronomiques régionaux ou encore métiers du secteur. Et au milieu des 1 000 exposants prévus, quelques startups sont venues prouver que l’innovation avait désormais bel et bien sa place dans le secteur. 

Maddyness vous propose aujourd’hui une sélection de 8 jeunes pousses à suivre cette année. Si ces dernières n’ont pas toutes fait le déplacement pour l’événement annuel de l’agriculture, elles n’en demeurent pas moins très intéressantes pour le secteur. 

Carbon Bee

Fondé par Géraldine Germain en 2015, Carbon Bee développe un capteur qui permet de mesurer la santé du végétal, et notamment des vignes. Son crédo : être capable de voir ce que l’œil humain ne peut pas percevoir, afin d’optimiser les traitements et le suivi des maladies. Les données sont ainsi capturées depuis un drone, un robot ou un tracteur grâce à un capteur capable de distinguer une centaine de nuances de vert, puis transmises à une intelligence artificielle qui analyse et donne son verdict. 

Lauréate du prix French Tech Culture, la jeune pousse commercialisera son produit dès cette année. Ce dernier sera amélioré au fur et à mesure, en se tournant par exemple vers l’analyse de nouvelles maladies de la vigne.

NetxProtein

Fondé en 2015 par le couple Syrine Chaalala et Mohamed Gastli, nextProtein élève des larves de mouches de soldats noires qu’elle transforme en composants dédiés à l’alimentation animale, mais également en un engrais biologique et naturel pour l’agriculture. De quoi faire face à l’épuisement des ressources, la dégradation des milieux et les impératifs du changement climatique. 

La startup, qui levait 1,3 million d’euros en janvier dernier, nourrit ainsi les insectes avec des fruits et légumes voués initialement à la perte, collectés dans les marchés ainsi des coproduits agro-alimentaire. Avec près de 30 kg de larves d’insectes produites quotidiennement à partir de 300 kg de fruits et légumes invendus en 2016, elle vise entre cinq et dix tonnes de déchets organiques convertis en une tonne de protéine et d’huile d’ici la fin de l’année.  

nextprotein-startup

Hostabee

Utiliser les objets connectés pour aider les abeilles dans leur lutte pour la survie, c’est le crédo d’Hostabee, la startup créée en 2015 par Maxime Mularz. La jeune pousse développe ainsi un module connecté, intitulé “B-Keep”, capable de mesurer la température et l’humidité des ruches. Connecté à une application web, celui-ci permet aux apiculteurs de surveiller, à distance, l’état de santé de chaque colonie d’abeilles.

Adaptable à toutes les tailles de ruches et à tous les formats, le module d’Hostabee veut ainsi prévenir les risques, et réduire la mortalité au sein des ruches. Les apiculteurs peuvent optimiser leur travail en évitant les visites injustifiées et en augmentant l’efficacité de leurs interventions.  

Sencrop

Basée à EuraTechnologies, Sencrop est une plateforme collaborative agrométéo connectée à des stations et des capteurs et reliée à des outils d’aide à la décision. La startup lilloise, qui annonçait un tour de table de 1,4 million d’euros en ce début d’année, veut ainsi permettre à chaque agriculteur de mesurer, au sein de sa parcelle, des données telles que la température de l’air, l’hygrométrie, la pluviométrie ou encore la vitesse du vent, le tout en temps réel depuis un smartphone.

Chaque donnée peut ensuite être partagée via la plateforme avec d’autres exploitants, afin de permettre à chacun d’affiner ses plans de semis et d’irrigation ou encore ajuster ses traitements à la réalité du terrain.

sencrop

Exotic Systems

Créée en 2007 par trois jeunes ingénieurs, Exotic Systems équipe les véhicules, les bâtiments et les champs de solutions connectées, pour aider à améliorer l’efficacité des agriculteurs et le rendement de tous les processus agricoles, mais surtout tendre vers des pratiques agricoles plus performantes, plus durables et plus respectueuses de l’environnement. 

L’entreprise clermontoise, qui a accueilli Michelin et Limagrain à son capital en octobre 2016, prévoit pour 2017 de développer une nouvelle gamme d’objets connectés pour les agriculteurs, avec toujours la même ambition de démocratiser l’accès à l’agriculture connectée grâce à des objets simples d’utilisation. 

Agrifind

Lancée par Sébastien Roumegous et Gilles Cavalli, Agrifind développe une plateforme de mise en relation entre agriculteurs. Après s’y être inscrit, chacun peut valoriser son savoir-faire auprès d’autres agriculteurs en détaillant son profil, son domaine d’expertise, les caractéristiques de son exploitation et son projet. Ensuite, chacun peut échanger et demander une expertise de la part d’autres agriculteurs.

Incubée au sein de la couveuse Auxime (Lyon), la jeune pousse recherche actuellement plusieurs agriculteurs professionnels et experts dans certains secteurs afin de créer une première base pour sa plateforme, qui sera officiellement lancée d’ici quelques mois. 

AGRIFIND

Piloter Sa Ferme

Née à l’initiative de Roland Zimmermann, Sylvain Jessionesse et Xavier Faure, tous les trois fils et petits-fils de paysans et ingénieurs agronomes, Piloter Sa Ferme développe une plateforme d’informations décisionnelles qui permet de modéliser, à partir d’un algorithme, des stratégies commerciales d’achat et de vente personnalisées.

Lauréate de Plug & Start en 2014 à la technopole de l’Aube, la startup permet ainsi de coupler et d’analyser les données de l’entreprise (période de commercialisation, besoins de trésorerie, capacité de stockage, etc) et du marché, afin de permettre à chacun d’optimiser ses ventes et son chiffre d’affaires, mais propose surtout un simulateur de marché qui place l’agriculteur dans une réalité virtuelle où il va vivre une expérience de marché accélérée. L’objectif : lui permettre de gagner en indépendance et prendre confiance dans ses prises de décisions.

Naïo Technologies

Depuis 2011, Naïo Technologies développe et commercialise des robots agricoles, viticoles et des outils électriques pour aider les exploitants à désherber et récolter les fruits de leur travail en toute sérénité. De quoi assister les agriculteurs dans leurs tâches quotidiennes afin d’alléger la charge de travail et d’optimiser la rentabilité des exploitations tout en limitant l’impact environnemental.

Parmi ses robots, “Oz”, un tracteur léger autonome de désherbage et d’assistance au maraîchage qui est capable de désherber mécaniquement (sans produits chimiques) les rangées de cultures de manière autonome. Il est également utilisé aux côtés du producteur pour transporter les légumes lors des récoltes. 

oz_1600x953-930x554

 

Mots clés : agritech, Sencrop