Retour en haut
Entrepreneurs

#Interview ” Pour entreprendre, il faut savoir suivre son instinct “

#Interview : ” Pour entreprendre, il faut savoir suivre son instinct “
par

Pauline Laigneau, co-fondatrice de Gemmyo, s’attache à révolutionner la fabrication, la personnalisation et la distribution de la joaillerie en ligne.

Pauline Laigneau, cofondatrice de Gemmyo, a déjà traversé les premières embûches de l’aventure entrepreneuriale, qu’elle définit comme un “marathon”. “Il faut être passionné car on travaille beaucoup, donc il faut de l’énergie” raconte Pauline, qui estime que l’entreprise de demain prendra tout de suite une nouvelle dimension. Cette échelle globale, rendue possible par les outils numériques et les hommes qui travaillent.

L’entreprise de demain sera moins unilatérale

Pauline mise sur une culture d’entreprise “qui sera certainement plus sympathique dans les prochaines années” pour que l’aventure soit plus belle et plus ambitieuse. Au-delà de l’exécution, qui est l’élément le plus important en entreprise, la startup Gemmyo mise sur le bien-être en entreprise.

 Le rôle de l’entrepreneur est de faire en sorte que les gens soient heureux de travailler. La conséquence directe est qu’ils sont plus productifs et se donnent plus à fond 

Pauline Laigneau, cofondatrice de Gemmyo

Lancé fin 2011, Gemmyo a depuis ses débuts, bouclé plusieurs tours de table, portant à 4,1 millions d’euros la somme des montants injectés. 4 millions d’euros, c’est aussi le chiffre d’affaires escompté en 2015, grâce à plus de 3000 clients et une équipe de 18 salariés.

À relire : #MaddyStory : Gemmyo, le chat rose a les griffes longues

Article initialement publié le 21 septembre 2015

Mots clés : gemmyo, Pauline Laigneau