Retour en haut
Finance

#IoT Rythm lève 10 millions d’euros pour améliorer le sommeil des Français

#IoT : Rythm lève 10 millions d’euros pour améliorer le sommeil des Français
par

La jeune pousse a convaincu Maif Avenir, le fonds de l’assureur, à peine un an près avoir déjà bouclé une levée de 10 millions d’euros. Elle lance officiellement son casque Dreem. 

La startup Rythm pourra dormir sur ses deux oreilles les prochains mois : elle vient de boucler un tour de table de 10 millions d’euros (11 millions de dollars) auprès de Laurent Alexandre, Xavier Niel et du fonds Maif Avenir. Cet apport en capital s’ajoute à une première levée de fonds de 10 millions d’euros bouclée en juillet 2016, et intervient à l’occasion du lancement officiel de son nouveau produit, le casque Dreem qui améliore la qualité du sommeil. Il permettra à la startup d’investir davantage dans la R&D afin de développer un spectre de fonctionnalités pour son casque, mais également dans le marketing et la communication afin de faire connaitre Dreem au plus grand nombre. 

Notre rôle aujourd’hui va être de transmettre au grand public cette nouvelle manière de faire évoluer son sommeil. On veut vraiment créer un nouvel usage, et faire comprendre aux consommateurs l’importance qu’un tel produit peut avoir dans leur quotidien

Hugo Mercier, cofondateur de Rythm

Dreem, lancé officiellement hier lors de Viva Technology, est en pré-vente au prix de 399 euros et ce jusqu’au 15 juillet. Il passera ensuite au prix de 499 euros. 

A relire : Rythm, quand deux passionnés de neurosciences veulent révolutionner le sommeil des Français

dreem

Dreem n’est qu’une illustration du projet de Rythm, qui souhaite améliorer la qualité du sommeil des Français grâce à différents moyens. La startup française avait ainsi lancé mi-avril Morpheo, une plateforme qui rassemble diverses bases de données sur les maladies du sommeil et doit, à terme, permettre d’améliorer les diagnostics médicaux automatiques et prédictifs.

Rythm en quelques chiffres

  • Créé en 2014
  • Fondateurs : Hugo Mercier et Quentin Soulet de Brugières
  • Siège : Paris
  • 20 millions d’euros levés depuis la création (22 millions de dollars)
Mots clés : esanté, iot, medtech, rythm