Retour en haut
Finance

#GreenTech Volpy lève 1,3 million d’euros et lance son service d’échange de portable

#GreenTech : Volpy lève 1,3 million d’euros et lance son service d’échange de portable Photo by Alexander Andrews on Unsplash
par

Un an après le démarrage de l’application, l’entreprise née en Corse opère sa deuxième levée de fonds et enrichit son offre. Spécialisée dans le diagnostic à distance des smartphones et dans leur rachat, Volpy propose désormais un service d’échange des téléphones à la vente, neufs ou reconditionnés.

Créée en 2015 par Marc Simeoni et Paul Miniconi, la startup Volpy s’est taillée, en une année, une place sur le marché de la collecte de smartphones. Selon une étude publiée par Deloitte, “14 % des Français optent pour une mise au rebut de leur téléphone, une fois renouvelé“, alors que « la moitié des détenteurs de téléphones pourraient alimenter le marché de l’occasion ». Ainsi, Volpy creuse son sillon et affiche, depuis son lancement, déjà plus de 300 000 téléchargements.

Capable de diagnostiquer à distance l’état d’un téléphone et d’en estimer le prix, Volpy propose aux utilisateurs de racheter leur smartphone et promet un versement rapide du montant. Pour transmettre le téléphone, l’utilisateur a le choix, selon où il se trouve, de faire appel à un coursier ou d’utiliser une enveloppe prépayée. Afin d’assurer la collecte par coursier, un partenariat solide a été signé avec la startup Shop Run Back. Si la moitié des flux concerne actuellement la région parisienne, douze villes de France seront couvertes par les services de coursiers dès la fin du mois de novembre.

Volpy

Échanger pour mieux collecter

Depuis quelques jours, Volpy a ajouté un nouveau service : le switch. Chaque utilisateur a désormais la possibilité d’échanger son téléphone par un appareil neuf ou reconditionné. Ce lancement s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise. D’ici à 18 mois, Volpy vise une base annuelle de 100 000 smartphones collectés et de 60 000 unités vendus. “La collecte restera toujours notre cœur de métier. Mais ce nouveau service est la convergence d’un projet d’économie circulaire avec une opportunité économique rentable pour tout le monde. L’utilisateur n’a plus qu’à payer la différence entre son ancien et son nouveau téléphone.

Volpy vient par ailleurs de clôturer une seconde levée de fonds d’1,3 million d’euros auprès des deux fonds d’investissements corses ACG Management et Femu Qui. Un renforcement de l’équipe est prévu avec, notamment, le recrutement d’une dizaine de personnes à Bastia, fief de l’entreprise. “J’ai l’obsession des metrics. L’expérience client est une de nos priorités. L’accent sera donc mis sur le traitement de la data collectée par Volpy afin de personnaliser davantage les services.” Enfin, l’application pourrait s’internationaliser dans le courant de l’année prochaine, avec une première incursion en Europe.

Mots clés : greentech, volpy