Retour en haut
Finance

#EcoCollab AlloVoisins lève 3 millions d’euros pour enterrer la concurrence

#EcoCollab : AlloVoisins lève 3 millions d’euros pour enterrer la concurrence
par

Les actionnaires historiques du réseau social de proximité AlloVoisins lui ont renouvelé leur confiance. C’est la quatrième levée de la startup qui souhaite s’imposer sur le segment des services entre particuliers.

Sur le segment des services entre particuliers, très prisé des startups mais pourtant peu rentable, 2018 promet d’être l’année de la structuration. Beaucoup d’appelés lorgnent sur ce marché mais peu d’élus devraient au final subsister. Anticipant cette évolution, AlloVoisins annonce ce jeudi un tour de table de 3 millions d’euros bouclé auprès de ses actionnaires historiques : le groupe M6 au travers de sa filiale RTL, le fonds Verdoso ainsi que plusieurs family offices et business angels. C’est déjà la quatrième levée de fonds pour la startup, qui avait notamment levé 1,7 million d’euros en 2015 et 2,5 millions en 2016.

Voisins

Revendiquant une part de marché de 75% dans le secteur des annonces de services entre particuliers, AlloVoisins veut profiter de cette opération pour “accélérer afin de plier le match“, selon Édouard Dumortier, fondateur de la startup. Avec plus de 3000 inscriptions par jour en 2017 et un total de 1,7 million de membres à la fin de l’année dernière, la jeune pousse voit grand pour les mois à venir : elle espère presque doubler le nombre d’inscrits pour atteindre les 3 millions de membres fin 2018 et vise déjà les 10 millions d’ici 2020. Bien que le réseau social connaisse un succès plus marqué dans les centres urbains, Édouard Dumortier se félicite que les membres d’AlloVoisins se répartisse selon la démographie des territoires français. “6% de nos membres sont parisiens, 22% sont franciliens, précise-t-il. Notre activité se développe partout, pas seulement à Paris.

Pourtant, l’entrepreneur reconnaît que, cinq ans après la création d’AlloVoisins, il faut encore “évangéliser le marché“. “Nous faisons la promotion de modes de consommation novateurs et il faut toujours que les Français adoptent ce réflexe. D’autant qu’il ne faut pas être prétentieux :  nous n’avons pas la notoriété d’un BlaBlaCar ou d’un Airbnb.” Mais la jeune pousse soigne son marketing et revendique un taux de notoriété de 36% au sein de la population française. Mais ce n’est pas suffisant pour rassasier les ambitions de la startup.

AlloVoisins en quelques chiffres

  • Créé en 2013
  • Fondateurs : Édouard Dumortier, Charles Cabillic et Ronan Le Moal
  • Siège : Paris
  • Plus de 7,2 millions d’euros levés depuis la création
  • Chiffre d’affaires annuel non communiqué