Retour en haut
Innovation

#Tribune Où en est-on de l’intelligence artificielle en France aujourd’hui ?

#Tribune : Où en est-on de l’intelligence artificielle en France aujourd’hui ? Et si l'intelligence artificielle changeait radicalement notre quotidien ?
par

Des chatbots au machine learning, l’intelligence artificielle s’insinue petit à petit dans toutes nos activités quotidiennes. Eytan Messika fait le point en chiffres sur ces technologies.

Cela faisait déjà plusieurs années que les consciences collectives se réunissaient autour de la table pour discuter de quelles manières l’intelligence artificielle allait bouleverser notre quotidien. Ces discussions se transformèrent d’ailleurs en sursauts, en mars dernier, lorsque Alpha-Go, l’IA de DeepMind (startup rachetée 660 millions de dollars par Google) humilia le champion du monde de go. Plus encore, ce sont de véritables feux d’artifices qui ont pris place quand Watson, l’intelligence artificielle d’IBM analysa près de 400 millions de documents médicaux en 15 secondes pour diagnostiquer une leucémie rare au Japon.

Mais qu’est ce qu’une intelligence artificielle au juste ? Pour faire court, c’est la construction de programmes informatiques qui s’adonnent à des tâches qui demandent des processus mentaux semblables à ceux effectués par le cerveau humain tels que l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critique.

Les géants du Web sur les rangs

On comprend aisément pourquoi les géants du Web s’intéressent à cette technologie. Aux États-unis, ce ne sont pas moins de 142 startups dans le domaine de l’IA qui ont été rachetées en l’espace de six ans. De l’assistant virtuel à la voiture autonome en passant par la santé, ces secteurs sont et seront encore impactés par de nouvelles technologies liées à l’IA.

man sitting in a car and touch play finger in a auto smart system

Mais les États-unis ne sont pas les seuls à prendre le virage correctement. La France, elle aussi, caractérisée par un système d’éducation de pointe, continue à former ses ingénieurs en machine learning/deep learning grâce à des pionniers de l’IA comme Yann Le Cunn (directeur du ReasearchLab dédié à l’intelligence artificielle chez Facebook) ou encore Jacques Pitrat (auteur de De la machine à l’intelligence). La France continue même à développer un écosystème technologique hors normes pour encourager les projets innovants.

Les fonds français très actifs

Au total, ce sont plus de 270 startups qui évoluent dans le secteur de l’intelligence artificielle et qui innovent dans différents domaines tels que la publicité, la mobilité, la robotique, la cyber-sécurité ou encore la santé. Pour ce faire, des entreprises comme Smart Me Up ou Cardiologs créent des algorithmes de machine learning et de deep learning qui permettent de comprendre, d’analyser et même de reconnaître les concepts autour d’eux. Smart Me Up est expert dans la reconnaissance faciale (computer vision) et peut analyser vos émotions. Son application est gigantesque, notamment dans le domaine de la voiture connectée où l’algorithme peut alerter le chauffeur en cas de fatigue analysée sur son visage. Quant à elle, Cardiologs développe des algorithmes de reconnaissance d’images afin de créer un outil de diagnostic médical automatique pour interpréter les électrocardiogrammes. D’ailleurs, en mars 2014, CardioLogs a été un des lauréats du Concours Mondial d’Innovation 2030.

Les technologies sont disruptives et les investissements suivent. En effet, parmi les 9 fonds les plus actifs en Europe, Kima Ventures le fond de Xavier Niel, arrive en tête. Ventech suit de près et bpifrance ferme la marche. Pour finir, parmi les 12 plus grands groupes qui investissent dans l’IA en Europe, 6 sont français. Le corporate venture est donc plus que jamais d’actualité, et la France plus que jamais présente dans le domaine de l’intelligence artificielle.

  • Vekia FR

    Très intéressant et on a eu raison d’engager nos efforts ds ce domaine depuis le début. Vekia est le pionnier du Machine Learning et Intelligence artificielle dans le monde de la Supply Chain et notamment pour le Retail. Les Galeries Lafayette, la Fnac, Leroy Merlin nous ont deja fait confiance. Découvrez nous : http://www.vekia.fr

  • jacques

    Bonjour,

    Smart Me Up ne fait plus de reconnaissance faciale et d’analyse de visages. Ils développent une logiciel rendant tout type de caméra aussi intelligente qu’un être humain pour détecter n’importe quel type d’objets dans le champ visuel d’une caméra et surtout d’en comprendre le contexte (ex: détection de bagarres, détection d’intrusion). Vérifiez vos sources !