Retour en haut
Innovation

#Sport Swala invente la bille d’eau comestible pour ravitailler les sportifs

#Sport : Swala invente la bille d’eau comestible pour ravitailler les sportifs
par

À mi-parcours de la course du Grand Paris, ce dimanche, se trouvaient 30 000 doses hydratantes comestibles, produites par la marque de nutrition sportive Swala. Cette bille constituée d’une membrane en alginate et contenant de l’eau aromatisée pourrait enfin débarrasser les coureurs des bouteilles plastiques, peu pratiques et polluantes.

Quiconque a déjà essayé de boire en courant connaît cette galère qu’est le ravitaillement. Dire que la bouteille ou le verre d’eau n’est pas pratique relève de l’euphémisme : arriver à boire au milieu d’une course est, en soi, un exploit. Sans compter le gâchis que cela engendre, que ce soit au moment de saisir le verre en plastique ou lorsqu’il est jeté, il y a toujours “20 à 30 centilitres d’eau” qui se perdent en route. Et ne parlons même pas des déchets.

C’est à force de courir des marathons et de faire l’expérience du calvaire du ravitaillement que Marc Joussé et Romain Lefeuvre, alors étudiants en dernière année de l’école des Arts et Métiers imaginent une solution sous forme de bille comestible. C’est ainsi que naît Swala, marque dédiée à la nutrition sportive éditée par Wisepack, une entreprise qui innove dans le secteur de l’emballage. Ce dimanche, quelque 30 000 billes Swala attendaient ainsi les coureurs du 10 kilomètres du Grand Paris à mi-chemin. Le premier test à si grande échelle pour la startup incubée au Tremplin.

Swala

Elargir la gamme de produits

La “dose hydratante” de Swala est en fait constituée d’une membrane en alginate, un extrait d’algue brune, à l’intérieur de laquelle la marque encapsule – pour l’instant – de l’eau aromatisée. Mais les projets ne manquent pas : la marque travaille à la fois sur une bille qui encapsulerait une texture gélifiée et sur l’élargissement de sa gamme de produits pour pouvoir proposer aux sportifs des programmes quasi sur-mesure. “A terme, nous voulons devenir le Nespresso de la nutrition sportive, où chaque sportif pourra choisir ce qu’il voudra mettre dans sa bille et ne soit plus dépendant de ce qui est disponible sur le marché“, explique Marc Joussé.

La startup cherche aujourd’hui à lever des fonds pour avoir les moyens de ses ambitions… et garder une longueur d’avance sur son concurrent direct, Ooho, qui se développe outre-Manche et fait le bonheur des médias. Cette dernière vient de boucler une levée de fonds participative et recherche désormais activement des partenaires pour tester sa bille lors d’événements sportifs ou musicaux. 

Mots clés : nutrition, sport, Swala