blablacar

Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar, s’exprime suite à sa levée de fonds

Lancée en 2004 par Frédéric Mazella, Blablacar est le parfait exemple de réussite à la française. En 10 ans, ce modèle de consommation collaborative est devenu numéro 1 du covoiturage en Europe. Avec sa récente levée de fonds de 100 millions de dollars, la petite entreprise devenue grande va sans aucun doute dépasser les frontières de l’Europe pour devenir leader mondial de la conduite partagée. L’émission d’aujourd’hui en partenariat avec DECIDEURSTV reçoit Frédéric Mazella qui viendra raconter sa success story et le parcours de l’entreprise. 


Une idée simple et efficace

D’abord connue sous le nom de Covoiturage.fr, l’entreprise s’est donnée comme objectif de mettre en relation des conducteurs et des passagers qui voyagent dans la même direction. La version moderne de l’auto-stop sans les désavantages qu’il peut y avoir : les conducteurs publient leurs places disponibles et les passagers les réservent en ligne. Avec un service simple, efficace et sécurisé, la plateforme a séduit plus de 30 millions de personnes en permettant de leur faire économiser plus de 100 millions d’euros chaque année.

Devenu payant en 2011 (10% de commission sur le paiement effectué), Blablacar est l’un des pionniers de l’économie collaborative pour la mobilité et a donné la voie à de nombreuses sartups qui ont suivi le chemin. Plusieurs concurrents sont connus à ce jour tels que Easycovoiturage ou Carpooling.fr qui proposent les mêmes services à quelques détails près.

[quote]A relire: BlaBlaCar se lance en Russie et annonce son premier rachat hors d’Europe[/quote]

L’économie collaborative

Le succès de Blablacar réside dans le fait qu’elle permet de faire économiser beaucoup d’argent à des particuliers et surtout de surfer sur cette vague du « vivre ensemble ». En effet, la majorité des clients du site sont jeunes, voyagent beaucoup et sont les premiers adeptes de ce modèle collaboratif, ce qui ajoute une dimension plus humaine. Aujourd’hui, l’entreprise va même plus loin en proposant des « apéros Blablacar » et des tournées dans les grands festivals européens. Une économie collaborative qui se veut étendue au maximum.

Aujourd’hui, l’entreprise devint le premier concurrent de la SNCF qui a considérablement vu baisser ses réservations pour les grandes lignes à la peine depuis deux ans et demi. D’ailleurs, si l’on compare le nombre de clients mensuels de Blablacar,cela représente 2000 rames de TGV pleines, une comparaison qui illustre le pouvoir de l’économie collaborative. L’avantage premier est donc le prix, mais aussi la rapidité du service. En cas de voyage de dernière minute, il sera plus facile de trouver un trajet de covoiturage à prix raisonnable et surtout disponible. Or, la SNCF qui pratique le « yield management » proposera alors des prix beaucoup moins attractifs et très souvent peu de places disponibles. Enfin, Blablacar se positionne comme une alternative de déplacement fiable, en cas de grève, retard ou pic de pollution. Une image de sauveteur de dernière minute, que Blablacar ne boude pas.

[quote]A relire : «La France est l’épicentre européen et un laboratoire mondial de l’économie collaborative»[/quote]

L’entreprise qui lève 100 millions de dollars

Le 2 juillet dernier, la startup annonçait une levée de fonds record de 100 millions de dollars, auprès du fonds Index Ventures entre autres, dans le but d’étendre son service et sa marque dans le monde. La cible serait notamment les pays de plus de 50 millions d’habitants qui possèdent une bonne connexion Internet, en excluant les Etats-Unis. En effet, avec un prix de l’essence peu élevé et des distances trop grandes entre les grandes villes, le sol Américain n’a pas les caractéristiques idéales pour le développement du covoiturage.

Invité de l’émission d’aujourd’hui, Frédéric Mazella reviendra sur les clés du succès de son entreprise et sur son business modèle basé sur l’économie collaborative. A seulement 38 ans, il est un modèle de réussite qui inspire désormais de nombreux entrepreneurs qui rêvent de suivre ce chemin. Le rêve à la française.

[quote]A relire: Blablacar annonce une levée de fonds de 100 millions de dollars pour conquérir le monde[/quote]

Blablacar en quelques chiffres :

  • 8 millions de membres (95% des annonces de covoiturage en France)
  • Plus d’1 million de membres voyagent en covoiturage chaque mois via BlaBlaCar
  • Croissance de 200% par an
  • 12 pays
  • 24,3 millions de sièges offerts depuis janvier 2009
  • 100 millions d’euros économisés par les conducteurs chaque année
  • 700,000 tonnes de CO2 économisées
  • Taux d’occupation du véhicule moyen de 3 personnes par voiture (contre 1.6 en moyenne en Europe)