Actus#Robotique
22 mars 2017

Bruno Bonnell investit dans Blue Frog Robotics et prend la tête de son conseil de surveillance

L’entrepreneur à succès Bruno Bonnell, spécialiste de la robotique, entre au capital de la startup française et prend la tête de son conseil de surveillance. Le lancement officiel de Buddy, le robot compagnon de Blue Frog Robotics, est désormais prévu pour fin 2017.

C’est une nouvelle qui devrait secouer le secteur de la robotique. Bruno Bonnell, multi-entrepreneur et fondateur, entre autres, d’Infogrames, Robopolis et Awabot, entre au capital de la startup française Blue Frog Robotics, dans le cadre du lancement d’une augmentation de capital de 10 millions d’euros. 

«  L’opération a été lancée il y a quelques semaines, nous espérons la boucler d’ici les prochains mois « 

Rodolphe Hasselvander

De quoi permettre à la jeune pousse d’accélérer le développement de son robot compagnon Buddy, dont la commercialisation officielle est prévue fin 2017 en France d’abord, puis dans le reste de l’Europe, aux États-Unis, et à plus long terme en Asie. Les fonds levés serviront notamment à doter Buddy d’une importante bibliothèque de logiciels, mais également à « structurer la recherche de l’entreprise, notamment dans les domaines de l’intelligence artificielle et de l’interface homme-robot pour conserver son avance dans ce domaine et à financer la fabrication des Buddy pour répondre aux commandes », expliquent ses fondateurs.

 » Le nouveau device qui va entrer désormais dans les foyers, après l’aspirateur, c’est le robot compagnon « 

Bruno Bonnell

buddyrodoplhe-960x540

Crée en 2014 par Rodolphe Hasselvander et Franck De Visme, Blue Frog Robotics développe depuis trois ans désormais Buddy, un robot compagnon « social » de soixante centimètres et pesant moins de cinq kilos. Commercialisé autour des 1290 euros, soit le « prix d’un smartphone ou d’un ordinateur », précise Rodolphe Hasselvander, celui-ci a pour vocation d’accompagner la famille, enfants, parents et grands-parents, dans leur quotidien : éducation (jeux, apprentissage des langues, etc.), surveillance de la maison, gestion des appareils électroniques, divertissement, etc.

 » Notre idée c’était vraiment de faire un robot de loisirs, d’assistance, inter-générationnel et surtout abordable et évolutif « 

Rodolphe Hasselvander

Dans un marché de la robotique dont les revenus devraient atteindre les 10,4 milliards de dollars en 2020 (19,3 millions d’unités vendues estimées d’ici 2020), Blue Frog Robotics a déjà séduit de nombreux partenaires parmi lesquels Somfi, Bose, Sega, Ubisoft, IBM, Microsoft, Epitech, idtgv, LG, ou encore l’Éducation Nationale. 

buddy