11 janvier 2019
11 janvier 2019
Temps de lecture : 2 minutes
2 min
4079

Les startups françaises ont levé 49 millions d'euros du 5 au 11 janvier 2019

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 6 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 49 millions d’euros.
Temps de lecture : 2 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Montant
49,4
Nombre d’opérations
6
Tous les vendredis, l'actu financière des startups dans votre boîte mail

 

Après une première semaine de janvier atone - une seule opération recensée, celle d'IlliCopro, à 1,5 million d'euros, l'écosystème retrouve de la vigueur. Certes, seules 6 opérations ont été annoncées ces derniers jours mais avec 49,4 millions d'euros rassemblés, le bilan est donc loin d'être ridicule.

Ce chiffre est toutefois gonflé par l'impressionnant tour de table de Talentsoft, qui a convaincu Francisco Partners ainsi que ses actionnaires historiques Bpifrance et Goldman Sachs d'investir pas moins de 45 millions d'eurosL'objectif pour la scaleup ? Optimiser son nouveau modèle de plateforme intégrée, notamment pour accompagner ses clients à l'international.

Rien d'étonnant donc à ce qu'un gouffre sépare cette levée de la deuxième, celle de Papyhappy, qui a rassemblé 1,5 million d'euros auprès de BDR IT, BCF Croissance & Innovation, Bpifrance et Groupama Val de Loire. Une opération qui doit servir à renforcer les équipes en France, notamment en recrutant des experts dans les régions du Sud-Ouest du Grand Est, mais aussi à amorcer l’internationalisation de la startup qui lorgne du côté de l’Espagne.

Enfin, l'expert de l'industrialisation d'objets connectés Stimio arrive troisième avec un tour de table de 1,3 million d'euros bouclé grâce à CM-CIC Innovation.

Autres actualités financières

Dans quel projet investir ?

DiveCompanion est une application développée par EyeDive. Le but ? Numériser le carnet des plongeurs subaquatiques ! Ces derniers peuvent à la fois compiler leurs données techniques (lieu, durée et profondeur de plongée) et partager avec la communauté leur notation et leur avis sur le spot qu'ils ont visité. Enfin, un système de reconnaissance d'image aide les plongeurs à identifier la faune et la flore qu'ils ont croisées en plongée. Objectif ? 4000 euros.

Soutenir DiveCompanion