Actus#Investissement
8 novembre 2019

La France, parmi les plus gros investisseurs étrangers à New York

Selon une étude Partnership for New York City et A.T. Kearney, les Français constituent le premier écosystème européen de New York.

La Grosse Pomme a toujours la cote chez les Français. Une étude Partnership for New York City et A.T. Kearney (qui publie aussi le Global Cities Index) dresse un portrait des investissements étrangers qu’attire la ville. Devant Londres et Paris, elle reste en tête des villes économiques du monde. New York est aussi la ville américaine qui attire le plus d’investissements étrangers. 

L’Europe représente 78% des placements internationaux selon l’étude relayée par The Good Life. Avec sa place de premier écosystème européen de la ville, la France est loin devant le Royaume-Uni et l’Italie.

L’Hexagone est aussi “l’un des plus gros investisseurs étrangers”. Sur les 15 dernières années, “7,2 milliards de dollars ont été investis et 21 000 emplois créés”, rappelait l’année dernière James Patchett, président de la New York City Economic ­Development Corporation (NYCEDC) cité par The Good Life

200 startups de la French Tech

Il faut dire que pas moins de 200 startups de la French Tech ont posé leurs valises à New York. Pour n’en citer que quelques-unes : ContentSquare, Aircall, EcoVadis ou encore Syntony. Elles contribuent aux plus de 300.000 emplois qui y sont créés par des entreprises étrangères. Des programmes comme Impact USA accompagnent d’ailleurs les startups françaises souhaitant accélérer aux Etats-Unis. 

En tout, New York compte plus de 5 000 entreprises étrangères, pour 81 milliards de dollars. Les investissements directs étrangers, hors immobilier, semblent d’ailleurs loin de régresser : selon l’étude A.T. Kearney et Partnership for New York City, ils ont progressé de 15% ces dernières années, pour se porter à plusieurs milliards de dollars par an aujourd’hui. Sans surprise, c’est la tech qui connaît la plus grosse croissance. En 10 ans, les investissements directs étrangers ont augmenté de 25% par an.