Maddyness

Google entre au capital de Dataiku. La startup rejoint le clan des licornes

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Google entre au capital de Dataiku. La startup rejoint le clan des licornes

Pepper Pepper Pepper
17766 - on fire  |  
Comments
Par Iris Maignan - 04 décembre 2019 / 12H00

CapitalG, le fonds growth d'Alphabet (Google), vient de rejoindre le capital de la startup française Dataiku. Avec une valorisation atteignant désormais les 1,4 milliard de dollars, la jeune pousse rejoint le clan très fermé des licornes françaises.

La tradition a été respectée ! Chaque année, presque à la même période, Dataiku fait une belle annonce. Après des tours successifs en 2015 (3 millions d’euros), 2016 (14 millions de dollars), 2017 (28 millions de dollars) puis 2018 (101 millions de dollars), la startup annonce cette année une toute autre nouvelle : l’entrée à son capital de CapitalG, le fonds growth de Google.

Si son nom vous parle, c’est normal. CapitalG a notamment investi, ces derniers années, dans un certain nombre de « leaders » comme Airbnb, Stripe, Lyft, Uipath, et bien d’autres. Ici, l’opération s’est soldée grâce à la vente d’une partie « très minoritaire » des parts du fonds Serena, pour « plusieurs dizaines de millions d’euros », annonce Xavier Lorphelin, cofondateur de Serena.

Le fonds français, entré au capital en 2014, dès la première levée de fonds, a participé à tous les tours de table excepté le dernier : « C’était le bon moment pour déclencher le process. Nous avons eu plusieurs offres, pour la plupart de fonds growth européens et américains, et on a choisi avec Dataiku un investisseur long terme, qui connaissait déjà l’entreprise, et qui pourrait l’accompagner dans son objectif principal : atteindre l’IPO dans quelques années« , précise Xavier Lorphelin. Pour autant, Serena conserve une importante partie de ses parts, persuadée de « l’important potentiel à aller chercher ».

Une belle opération pour Dataiku, fondée il y a seulement 6 ans, dont la valorisation atteint désormais les 1,4 milliard de dollars : « C’est une valorisation élevée, mais cohérente lorsque l’on regarde la croissance de Dataiku ces dernières années et les parts de marché qu’il lui reste à aller chercher », explique Xavier Lorphelin. Une valorisation qui lui permet, notamment, de rejoindre le clan des 300 licornes recensées dans le monde.

De 200 personnes fin 2018, Dataiku aura en une année doublé ses effectifs… et son chiffre d’affaires. La startup, qui compte aujourd’hui 200 clients dans une vingtaine de pays (et 9 bureaux entre l’Europe et les États-Unis), espère désormais « continuer à doubler le chiffre d’affaires« , annonce Florian Douetteau, son cofondateur. De nouveaux bureaux, au Moyen-Orient, devraient également voir le jour mais sont encore « en discussion« , précise-t-il.

Par

Iris Maignan

04 décembre 2019 / 12H00
mis à jour le 21 janvier 2020
Articles les plus lus du moment

50 startups dans lesquelles vous aurez envie de travailler en 2021

Business
Par Geraldine Russell - 09H00mercredi 18 novembre 2020
Next

Station F a choisi ses startups les plus prometteuses pour 2021

Business
Par Arthur Le Denn - 18H00mercredi 18 novembre 2020
Next

Miser sur l’investissement corporate : les clés pour bien réussir

Finance
Par Maddyness, avec EDF - 07H00mardi 01 décembre 2020
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge