Portfolio#deeptech
24 août 2020

8 mois après l’entrée de Google à son capital, Dataïku lève 100 millions de dollars

C'est la rentrée avant l'heure pour Dataiku. La startup, spécialisée dans l’analyse de données et la création d’applications business et prédictives, vient de lever 100 millions de dollars. L'opération, menée par Stripes, et à laquelle Tiger Global Management a largement participé, renforce encore un peu plus son statut de licorne.

Rares sont les levées à trois chiffres depuis le confinement, particulièrement en période estivale. Dataiku défie pourtant les pronostics en annonçant une levée de 100 millions de dollars (soit 84,67 millions d’euros). L’opération a été menée parle fonds américain Stripes, avec un important investissement de Tiger Global Management et la participation d’anciens investisseurs comme Battery Ventures, CapitalG, Dawn Capital, FirstMark Capital et Iconiq. Florian Douetteau, co-fondateur et CEO de Dataiku explique la confiance des investisseurs par la situation actuelle. « Dans le contexte de crise, l’IA s’avère être un atout précieux pour imaginer de nouvelles approches et trouver des gisements inédits de rationalisation et de croissance » .

Un statut de licorne déjà acté depuis l’entrée de Google à son capital 

La startup, lancée par quatre Français, Florian Douetteau, Marc Batty, Clément Sténac et Thomas Cabrol, multiplie les levées de fonds depuis sa création en 2013. En 2015, elle réalisait un premier tour de table de 3 millions de dollars puis de 14 millions de dollars en 2016, de 28 millions de dollars en 2017 et de 101 millions de dollars en 2018. Si en 2019, aucun tour de table n’avait été effectué, la startup avait néanmoins annoncé l’arrivée de Capital IG, le fonds growth de Google à son capital. L’opération a été rendue possible grâce à une vente minoritaire des parts de Serena Capital. Sa valorisation atteignait alors les 1,4 milliard de dollars, la faisant ainsi entrée dans le club très sélect des licornes. À cette même époque, Florian Douetteau avait indiqué à l’AFP son intention de vouloir introduire « dans quelques années » son entreprise sur le Nasdaq, le marché des valeurs technologiques de la Bourse de New York. Sa nouvelle levée de 100 millions de dollars est un pas de plus vers ce rêve.

Dataiku comptabilise plus de 300 clients dans le monde parmi lesquels on trouve Sephora, Unilever, BNP Paribas ou encore Santander et emploie plus de 450 employés dans 8 bureaux, à Paris, Londres, New York, Dubaï, Francfort, Amsterdam, Sydney et Singapour.