Décryptage#MaddyMoney
8 janvier 2021
Photoholgic

75 millions d’euros levés cette semaine, la MedTech en très grande forme

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. Cette semaine, 9 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 75 millions d'euros.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Montant
75,4M€
Nombre d’opérations
9
TOUS LES VENDREDIS, L'ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

La nouvelle année démarre sur les chapeaux de roues. Selon nos calculs, les startups françaises ont levé 75,4 millions d’euros dans le cadre de 9 opérations cette semaine. Un montant en nette hausse par rapport à la même période l’an passé, de quoi espérer des investissements soutenus tout au long de l’année. Il faut noter l’excellente performance de la MedTech qui, avec deux grosses levées, confirme la tendance qui s’est dessinée tout au long de l’année 2020. Une palanquée de petites opérations ont, cela dit, également été annoncées. Ce qui explique l’écart considérable entre moyenne (9,43 millions d’euros) et médiane (0,55 millions). Amorçages et séries A sont majoritaires, ce qui est de nature à rassurer les projets émergents quant à l’intérêt qu’ils suscitent chez les investisseurs.

En tête de classement cette semaine, CorWave avec sa série C à hauteur de 35 millions d’euros. Au-delà du soutien de ses investisseurs historiques – Bpifrance, Novo Holdings, Seventure, Sofinnova Partners et Ysios Capital –, qui remettent au pot, la MedTech s’est octroyé celui de la Financière Arbevel et M&L Healthcare. Fait notable : elle est devenue le premier acteur privé à recevoir l’appui financier de la Commission européenne – à travers l’EIC Fund. À l’origine de solutions d’assistance cardiaque innovantes, la jeune pousse utilisera cette enveloppe pour « finaliser le dispositif, de produire des pompes cardiaques implantables chez l’homme et de démarrer les essais cliniques ».

Volta Medical arrive en deuxième position, forte de son amorçage de 23 millions d’euros. La MedTech a reçu le soutien de Gilde Healthcare ainsi que du Groupe Pasteur Mutualité. Elle planche, pour sa part, sur des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) pour la prise en charge de diverses arythmies cardiaques. Ces nouveaux fonds permettront à l’entreprise d’établir son logiciel VX1, déjà approuvée par la FDA et détentrice d’un marquage CE, comme nouveau standard de soins tout en poursuivant ses activités de R&D et en lançant son activité commerciale aux États-Unis et en Europe.

Sur la troisième marche du podium, Pennylane a levé 15 millions d’euros dans le cadre de sa série A. La FinTech, qui a développé une plateforme de pilotage financier qui permet de synchroniser toutes les données financières des entreprises, s’est octroyé le soutien de Global Founders Capital et Partech. Elle entend « poursuivre pleinement sa mission d’accompagnement des dirigeants, dans ce contexte de crise et transformation numérique à marche forcée ». Pour ce faire, la jeune pousse a complété son offre avec une solution centralisant les données d’achats, de ventes et transactions bancaires.

Autres actualités financières

Yescapa rachète SHAREaCAMPER. Le Français, à l’origine d’une place de marché spécialisée dans les voyages nomades, met la main sur un concurrent allemand – le deuxième acteur du domaine outre-Rhin. Il poursuit sa stratégie visant à renforcer la présence de sa plateforme de location de véhicules entre particuliers en Europe. La startup a déjà mis la main sur une entreprise française et une autre, espagnole, en 2019. Grâce à cette opération, elle affirme proposer désormais une flotte de 10 000 véhicules.

Hootsuite acquiert Sparkcentral. Le premier, expert français de la gestion des médias sociaux, met la main sur l’activité complémentaire du second, un spécialiste belge de l’engagement client. Cette opération lui apporte notamment un service de messagerie automatisée et doit, ainsi, lui permettre d’unifier le parcours client. Face à une accélération de la transition numérique, la jeune pousse renforce ses capacités et son offre en matière de service client social. Elle obtient, par ailleurs, le portefeuille de clients de Sparkcentral – composé de prestigieuses entreprises, telles qu’Air Canada, Slack ou Axa.

NetMedia Group rachète Ekopo. Le groupe de communication multimédia prend une participation majoritaire dans l’éditeur du site dédié à l’économie éthique et responsable. Ce dernier livre des exemples, outils et solutions pour réussir sa transition économique à impact social, sociétal et écologique positif, en France et à l’international. Cette intégration s’inscrit dans la stratégie de NetMedia Group qui vise à « impulser de façon durable dans les lignes éditoriales de ses différents médias la notion d’économie responsable ». La fondatrice d’Ekopo, Emilie Kovacs, rejoint par la même occasion NetMedia Group. Elle confortera la position du site sur le journalisme de solutions.

F5 Networks acquiert Volterra. L’équipementier réseau américain met la main sur la pépite franco-américaine, experte en cybersécurité, pour 500 millions de dollars. Cette dernière est le fruit du rachat, en juillet 2019, de la startup française Acorus Networks – spécialiste de la protection des connexions Internet des entreprises contre les attaques par déni de service – par l’Américaine Volterra – positionnée sur le segment de l’edge computing. A Nanterre, Acorus Networks était le siège européen de Volterra. Elle passe donc pleinement sous pavillon américain. F5 Networks veut « créer une plateforme conçue pour les entreprises et fournisseurs de services, axée sur la sécurité et basée sur les applications avec une échelle illimitée ».

1Kubator lève 6 millions d’euros. Cette opération a été opérée par Wagram Corporate Finance auprès de BNP Paribas Cardif, de la Caisse d’Epargne Pyrénées, du groupe Surya ainsi que des actionnaires historiques – dont le fonds French Tech Accélération du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, BNP Paribas et la Banque Populaire Grand Ouest. Elle doit permettre au réseau d’incubateurs spécialisé dans l’accompagnement des phases « amont » des startups du numérique d’être « présent au plus près des startups et d’en financer 150 de plus, pour que [son] portefeuille approche les 300 projets financés ». Présent à Lyon, Bordeaux, Nantes, Rennes, Lille et Strasbourg, 1Kubator ouvrira à Toulouse d’ici à mars 2021. Une antenne parisienne sera créée afin de « permettre la connexion avec l’écosystème de la capitale ».

InfraVia Growth réalise son premier investissement. Le fonds français a mis 30 millions d’euros au pot de la dernière levée de l’expert espagnol de l’intérim Jobandtalent – dont le tour de table s’élève à 88 millions d’euros au total. Il s’agit du premier financement auquel prend part le véhicule, âgé de six mois et labellisé TIBI en ce mois de janvier 2020. Ce dernier a estimé que cette opération « illustre parfaitement la stratégie du fonds, qui consiste à investir dans des startups confirmées pour les aider à devenir les leaders européens de leurs marchés en apportant des capitaux et du support opérationnel ».

Le FE2T voit le jour. Ce fonds territorial de capital-transformation, propre à la région Hauts-de-France, a été créé sous l’impulsion de Entreprises & Cités, le Groupe IRD et l’IHEGC. Son but est d’agir pour « renforcer et faire grandir les entreprises du territoire ». Il a vocation à installer un écosystème régional « durable, innovant et créateur d’emplois », et vise un premier closing à hauteur de 100 millions d’euros au premier trimestre 2021. La structure prendra des participations minoritaires, pour des montants compris entre 5 et 15 millions d’euros, qui seront adossées à un « apport en compétences » visant l’accélération d’une transformation (organisation, RH, RSE, international…). Elle s’appuiera, pour cela, sur l’expertise d’un large panel d’entrepreneurs locaux – parmi lesquels Octave Klaba (OVHcloud) ou encore Patrick Colin (Unither). L’ambition : une dizaine d’opérations d’ici à 2026, soit deux par an en moyenne.

Article écrit par Arthur Le Denn
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER