Actus#Next40
Temps de lecture : 01'48''
22 février 2021

Les investisseurs les plus actifs du Next40

L'association France Digitale vient de publier une infographie des fonds d'investissement les plus actifs au sein du Next40, un programme d'accompagnement qui braque les projecteurs sur les startups jugées les plus prometteuses de l'écosystème tech français.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Le 8 février dernier, le gouvernement dévoilait la liste du Next40, ces startups et scaleups françaises estampillées « pépites » et qui auraient le potentiel pour devenir des licornes, ces entreprises valorisées un milliard d’euros. En récompense, ces pépites bénéficient de certains avantages pour doper leur business et leur croissance. Si l’attention se concentre sur elles, on oublie souvent de regarder du coté des investisseurs. Or, rappelons le, une récente et importante levée de fonds est un des critères pour pouvoir entrer dans ce club très sélect.  Le montant minimum est ainsi passé de 20 millions d’euros en 2020 à plus de 23 millions d’euros (part primaire) pour la promotion 2021, a fait savoir Cédric O.

France Digitale, association regroupant entrepreneurs et investisseurs, vient de publier, à partir des données fournies par les fonds d’investissement, une infographie représentant les fonds les plus actifs au sein du Next40.

Voici ce classement :

  1. Idinvest Capital a investi dans 17 sociétés;
  2. Bpifrance a investi dans 16 sociétés;
  3. Alven a investi dans 9 sociétés;
  4. Kima Ventures a investi dans 8 sociétés.
  5. Partech a investi dans 7 sociétés;
  6. Accel a investi dans 5 sociétés;
  7. Iris Capital et XAnge ont investi dans 4 startups chacun;
  8. Elaia, ISAI Gestion, Korelya Capital, Serena, Ventech, White Star Capital ont investi dans 2 startups;
  9. 360 Capital, Blisce/, Breega, Citizen Capital, Daphni, Evolem Start, Kurma Partners, Orange Ventures, Red River West, Supernova Invest et Seventure Partners ont investi chacun dans une des pépites du Next40 ont investi dans une seule entreprise.

Les différences d’investissement s’expliquent à la fois par le choix des secteurs auxquels s’adressent ces fonds mais aussi les stades auxquels ils investissent. L’arrivée de Bpifrance à la seconde place n’est donc pas une surprise, la structure possédant plusieurs véhicules d’investissement dont certains sont dédiés au financement late stage et growth.

Pour rappel, les critères pour espérer intégrer le Next40 sont les suivants : il faut avoir une valorisation supérieure au milliard d’euros ; avoir effectué l’une des plus importantes levées de fonds de ces trois dernières années ; ou présenter un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros lors de son dernier exercice et afficher une croissance annuelle supérieure à 30% lors des trois exercices précédents.

 

Article écrit par Anne Taffin
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER