écrit le 2 mars 2021, MÀJ le 2 juin 2023
2 mars 2021
Temps de lecture : 2 minutes
2 min
4953

Parité dans le CAC40 : Kering se distingue mais ne fait pas encore des émules

L’observatoire Skema de la féminisation des entreprises vient de publier un rapport sur la parité homme-femme en 2020 dans les entreprises du CAC40. Malgré les quotas, les postes de direction restent encore largement réservés aux hommes.
Temps de lecture : 2 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Les années se suivent et les chiffres de la parité homme-femme dans les grandes entreprises se ressemblent selon les chiffres de l’observatoire Skema de la féminisation des entreprises. Si des femmes se distinguent à la direction d’institutions financières d’envergure, un immense travail reste à faire pour qu’elles accèdent enfin aux mêmes rangs au sein des fleurons du capitalisme français que sont Bouygues, Airbus ou encore Vivendi. Sur les 21 postes de PDG et les 19 de président·e du conseil d’administration, aucun n’est actuellement occupé par une femme. Il faut aller chercher dans les directions générales pour trouver deux femmes sur 19 personnes qui occupent ces sièges.

L’écart se réduit au niveau des comités exécutifs dans lesquels un peu plus de 20% des membres sont des femmes - 98 sur 481 - et surtout au sein des conseils d’administration où la parité se rapproche lentement avec 43,21% de femmes. Une tendance qui semble s’expliquer avant tout par le quota imposé aux entreprises de plus de 250 salariés par la loi Copé-Zimmerman : atteindre 40% de femmes dans les conseils d'administration.

Finalement, les femmes occupent 2,5% des 80 postes de président·e et/ou directeur·rice général·e des entreprises du CAC40.

L’observatoire Skema ne s’est pas contenté de ces chiffres et a creusé dans chaque entreprise, le pourcentage de femmes présentes dans les comex et les conseils d'administration.

Voici les bons et mauvais élèves :

  • Au sein des conseils d'administration, les entreprises les plus vertueuses qui comptent plus de 50% de femmes sont : Kering, Total, Thalès, Bouygues, Axa et l'Oréal. Hermès, Unibail et Vivendi affichent, quant à elle, une parité parfaite. Avec moins de 35% de femmes dans leur conseil d'administration, ArcelorMittal, Airbus, Engie, Orange et SchneiderElectric figurent en bas du classement.
  • Concernant le comité exécutif, on observe quelques changements. Ainsi, Danone, Dassault, Systemes, AirLiquid, Orange et Kering arrivent en tête avec 30% de femmes et plus. A contrario, Bouygues, Vivendi, Stmicroelectronics, Essilorluxottica et ArcelorMittal n'en comptent aucune. Vinci, Veolia et Safran ont, de leur côté, attribué moins de 10% de ces postes à des femmes.

Si la politique de quota instaurée par le gouvernement semble porter ses fruits dans certaines entreprises, elle n'a clairement pas fait émerger une prise de conscience généralisée.