Portfolio#e-commerce
Temps de lecture : 02'01''
4 mars 2021

La marketplace WeBulk connecte producteurs responsables et épiceries indépendantes

Lancée en septembre 2020, cette marketplace française BtoB permet aux distributeurs de commander directement auprès de producteurs bio engagés dans une démarche zéro déchet.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
La marketplace WeBulk connecte producteurs responsables et épiceries indépendantes
00:00 - 00:00
00:00

Le marché du vrac a atteint 1,2 milliard d’euros tous circuits confondus, en 2019, selon Réseau Vrac. Ce chiffre d’affaires représente une augmentation de 41% par rapport à l’année précédente et l’organisation prévoit déjà qu’il dépassera les 3 millards d’euros en 2022. C’est sur ce créneau que se sont mis Sébastien Becker, confondateur de l’écosystème Ulterïa, et Gérard Bellet, fondateur de Jean Bouteille, un distributeur de vrac liquide.

Avec leur nouvelle marketplace WeBulk, en ligne depuis septembre 2020, ces derniers proposent de mettre en relation directement les épiceries indépendantes et les producteurs bio et engagés dans une démarche zéro déchet. Les épiceries peuvent ainsi s’approvisionner auprès de plusieurs fournisseurs différents, et centraliser le tout en une seule commande, livrée 72 heures après le paiement de cette dernière.

Première supply chain zéro déchet

Côté fournisseurs, la place de marché leur permet de faciliter leur logistique en vendant leurs produits à différents distributeurs via une même plateforme. Cela leur fait ainsi gagner du temps sur la prospection et gère pour eux des processus logistiques et administratifs complexes. WeBulk se rémunère en prenant une commission sur les transactions effectuées via sa solution.

« Nous avons à cœur d’apprendre avec nos partenaires et leur rendre visite si possible : il est important pour nous de les connaître personnellement pour partager les valeurs qui nous réunissent, précise Anne Le Goff, l’une des six salariées de l’équipe. Nous préférons des entreprises familiales et/ou indépendantes et veillons également au respect du droit du travail. Bien sûr, ces producteurs travaillent en vrac et sont attentifs aux déchets qu’ils génèrent : si un packaging est nécessaire, il sera recyclé et/ou recyclable » .

Basée dans le village de Bazarnes, dans l’Yonne, la startup s’inscrit aussi dans un projet de plus long terme. En effet, son objectif est de devenir la première chaîne logistique zéro déchet dans l’alimentaire. Déplorant l’incohérence entre le discours et la réalité sur le marché de la supply chain -encore trop génératrice de déchets-, WeBulk promet à ses utilisateurs que, d’ici quelques temps, ils pourront bénéficier de contenants logistiques consignés. L’expérience de livraison en contenants réutilisables est pour l’instant testée en phase pilote en région parisienne. La startup ambitionne ainsi de développer un processus circulaire au sein de la consommation vrac et de réduire au maximum la production de déchets entre producteurs et distributeurs, qui est bien plus élevée que celle entre distributeurs et consommateurs.

Article écrit par Heloïse Pons
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
La marketplace WeBulk connecte producteurs responsables et épiceries indépendantes
00:00 - 00:00
00:00