Portfolio#autre
Temps de lecture : 02'07''
18 mai 2021
treebal-messagerie-alternative-whatsapp
©Treebal

Treebal, la messagerie bretonne qui veut protéger les données et la planète

Auto-proclamée alternative européenne éco-responsable aux messageries comme WhatsApp ou Messenger, cette application est disponible sur iOS et Android.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Treebal, la messagerie bretonne qui veut protéger les données et la planète
00:00 - 00:00
00:00

Lancée en avril 2021 et portée par la société Dolmen, la messagerie instantanée Treebal se présente comme une alternative éthique face aux Gafam. Développée à Rennes, l’application affiche sa préoccupation de la souveraineté des données et héberge donc sa solution en Europe. Elle affirme aussi assurer la confidentialité des datas de ses utilisateurs. « Les messages sont chiffrés de bout en bout : personne, pas même nos développeurs, n’a accès aux contenus des messages échangés dans Treebal, ni à aucune donnée sur l’activité des utilisateurs, que ce soit leur localisation ou leurs usages. Afin de vérifier en continu l’absence de failles, l’application est testée par des experts externes de la cybersécurité » , explique Samuel Le Port, co-fondateur de cette initiative bretonne, dans un communiqué.

Minimiser son impact environnemental

La sécurité et la confidentialité ne sont pas les uniques préoccupations auxquelles la messagerie veut s’attaquer. Cette application compte bien y intégrer une dimension éco-responsable. Pour ce faire, les trois co-fondateurs, Samuel Le Port, David Godest et Sophie Leclercq se sont entourés d’experts comme le collectif GreenIT pour tenter de minimiser l’impact environnemental des messages. Treebal optimise notamment la gestion de ces derniers en limitant leur stockage à sept jours : « Depuis plusieurs décennies, nous stockons chaque année plus de données : des milliards d’emails, de photos ou autres emoticons sont stockés et ne seront jamais relus. À quoi bon les conserver ad vitam eternam ? » , précise David Godest.

Pour approfondir son engagement pour la sauvegarde de l’environnement, la startup participe à différents projets de préservation des forêts à travers le monde. Avec son premier partenaire, l’association Planète Urgence, Treebal compte contribuer en 2021 à la plantation de dizaines de milliers d’arbres en Indonésie, au Cameroun et à Madagascar. L’entreprise agit aussi localement grâce à son partenariat avec EcoTree, qui lui permet de valoriser la biodiversité des forêts françaises, notamment celle du Faouët, dans le Morbihan. Mais comment agit-elle concrètement ? En s’engageant à transformer les discussions de ses utilisateurs et utilisatrices en arbres plantés.

La moitié des revenus pour la reforestation

Disponible gratuitement sur iOS et Android pour le grand public, l’application est payante pour les professionnels. La moitié des revenus générés financent les projets de reforestation. Et les co-fondateurs de la messagerie ont déjà plein d’idées en tête pour optimiser leur solution : « De nouvelles fonctionnalités seront proposées à l’avenir, explique David Godest. Certaines, dont l’impact environnemental négatif est le plus important, seront payantes, ce qui permettra de planter toujours plus d’arbres. L’objectif est de faire prendre conscience aux utilisateurs qu’ils peuvent simplement et sans effort avoir un usage responsable du numérique« . Actuellement téléchargeable en France, la messagerie sera accessible en Europe dès le mois de juin 2021 et espère pouvoir s’exporter à l’international dans les prochains mois.

Article écrit par Heloïse Pons
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Treebal, la messagerie bretonne qui veut protéger les données et la planète
00:00 - 00:00
00:00