31 mai 2021
31 mai 2021
Temps de lecture : 6 minutes
6 min
10421

Le collectif Sista a un nouveau plan pour épauler les fondatrices de startups

Le collectif Sista, qui agit pour plus de mixité dans la tech, lance Sista EntrepreneurEs, une nouvelle communauté de fondatrices de startups pour les aider à accélérer leur croissance et lever des fonds.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 6 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

On ne le dira jamais assez, mais développer son réseau est un point indispensable pour accélérer son business. Le collectif Sista, qui milite pour plus de diversité dans la tech, l’a bien compris et lance Sista EntrepreneurEs, une communauté composée de 22 fondatrices de startups afin de leur donner accès aux ressources et experts nécessaires pour doper la performance de leur entreprise et parvenir à lever des fonds.

"Avec cette initiative, nous voulons créer un écosystème d’alliés pour épauler les entrepreneuses au mieux, explique Déborah Loye, CEO de Sista. La communauté est pensée pour les entrepreneuses entre les stades de pré-seed et de pré-série B, avec une ambition de scalabilité"

Du réseau, des experts et de l'intelligence collective

Pour ce faire, le collectif a rassemblée 15 femmes pour une période test entre janvier et mars, afin de comprendre leurs besoins et ce qui pouvait concrètement leur apporter de la valeur. "Trois formats sont sortis des envies de ces fondatrices 'cobayes' " , explique Déborah Loye, avant de les énumérer :

  • Des sessions d’intervention mensuelles de femmes et hommes entrepreneurs de la FrenchTech sur des sujets très concrets "dans lequel nous mettons tout le réseau Sista à disposition, comme Carole Juge, Cyrille Reboul ou encore Jade Francine"
  • La mise à disposition d’une communauté d’experts et expertes avec des connaissances opérationnelles, que ce soit dans le top management des scaleups françaises, dans le droit ou encore dans les relations presse par exemple. "On a créé une plateforme sur laquelle les entrepreneuses peuvent réserver, quatre fois par mois, des créneaux de 30 minutes avec des professionnels pour débloquer rapidement leur problème à l’instant T".
  • L’organisation d’ateliers de co-développement "pour que les fondatrices de startups fassent collectif en se réunissant, une fois par mois, autour d’une thématique par groupe de cinq pour générer de l’intelligence collective sur un sujet donné" .

150 candidatures reçues

Parmi les 150 candidatures reçues, Sista - accompagnée d’un jury d’investisseurs et d’entrepreneurs - a sélectionné 20 startups pour cette première promotion, dirigées par 22 femmes. Les voici :

  • Alegria.tech de Christelle Curcio. Agence no-code pour les startups, les PME et les grands comptes, Alegria permet à des non-développeurs de construire rapidement des projets tech.
  • Alvie d’Edita Bezegova. Alvie développe des solutions basées sur des capteurs et une plateforme d’IA pour aider les agriculteurs à moduler les doses de pesticides en fonction des conditions d’application.
  • Astrachain d’Yosra Jarraya. Astrachain développe une solution de protection des données et des documents, utilisant la technologie Split pour chiffrer, diviser et distribuer les documents tout en fournissant une plateforme de collaboration.
  • Beanstock d’Emma Malha. Beanstock est une marketplace digitale qui donne accès à des projets d'investissement immobilier locatifs et à des solutions de financement.
  • Buildrz de Suzanne Fritelli. Buidlrz est un logiciel en ligne qui permet aux promoteurs immobiliers, aux architectes et aux villes de concevoir des projets immobiliers plus vite grâce à l'IA et à la data.
  • Caravel de Marie Janoviez. Caravel est la première pension retraite durable, qui aide les particuliers à préparer leur retraite en alignant leurs intérêts financiers sur ceux de la planète.
  • Get Circle d’Ingrid Noel et Chloé Zirah. Get Circle est une plateforme qui permet à qui le souhaite de sélectionner et vendre jusqu'à trois marques, en gagnant une commission sur chaque vente. 
  • GeoTwin de Göknur Sirin-Jubin. Geotwin veut aider les acteurs publics et privés à analyser les déplacements dans les villes afin de les gérer de façon plus dynamique et efficace.
  • Green-Got de Maud Caillaux : Green-Got est une néobanque permettant de gérer son argent "tout en prenant soin de la planète".
  • Holy Owly de Stéphanie Bourgeois et Julie Boucon. Holy Owly est une app visant à apprendre l'anglais aux enfants de 3 à 12 ans grâce à un système de reconnaissance vocale et à une plateforme de rendez-vous intégrée avec des coachs.
  • I Make d’Elodie Abecassis. I Make est une place de marché dédiée aux fournitures de bricolage, qui a l'ambition de devenir le leader mondial des fournitures pour les activités manuelles et créatives.
  • JeudiMerci de Léonie Williamson. JeudiMerci permet aux entreprises de créer et piloter simplement des campagnes hybrides (online et offline) et d’en mesurer le ROI. JeudiMerci automatise l’envoi de cadeaux professionnels, afin de rapprocher les entreprises de leurs clients, prospects et partenaires clés.
  • Lizee d’Anna Balez. Lizee permet aux marques et aux détaillants de lancer, gérer et faire évoluer leur meilleure offre de location, en quelques semaines seulement. Leur modèle de location allie durabilité et rentabilité, permettant aux clients de tripler leurs marges et de minimiser leur impact environnemental.
  • Ma Bonne Fée de Delphine Cochet. Ma Bonne Fée est un SaaS RH qui veut accompagner les entreprises pour analyser, former et répondre aux enjeux légaux et sociétaux : mesure (audit social), sensibilisation (e-learning, outils de sensibilisation, intervenants) et accompagnement (prestations de services, E-NPS/ROI social).
  • Pickme de Jessie Toulcanon. Pickme est un service de livraison responsable intégré aux sites e-commerce pour offrir une expérience efficace, écologique et solidaire.
  • Place2Swap d’Estefania Larranaga. Place2Swap est une plateforme d'économie circulaire intégrée. Elle permet aux marques d’intégrer le modèle d'économie circulaire à leur e-commerce, de développer une offre de seconde main et de proposer un service de retour produits alternatif, optimisé et innovant grâce à une solution SaaS.
  • Sylex de Valérie Abehsera. Sylex est une app d'éducation sexuelle pour les ados, drôle et bienveillante. Les clients sont les parents avec un espace fermé et protégé et des informations fiables adaptées au niveau de maturité de l’enfant.
  • Trustt de Nadia Gabriel. Trustt est un logiciel SaaS destiné aux équipes marketing produit et e-commerce qui amplifie les stratégies direct to consumer pour garantir la réussite commerciale des biens de consommation. 
  • Wero de Fanny Prigent. Wero est un connecteur de talents entre les acteurs au contact des personnes réfugiées et les entreprises. D'un côté : plateforme de sourcing, de l'autre: matching basé sur les besoins des entreprises.
  • Yade de Déborah Elbaz.Yade est une marque française de collants green sans obsolescence programmée (plus résistant, made in Europe, 100% OEKO-TEX).

Un contact avec les investisseurs

"Notre objectif est de faire trois promotions de 30 entrepreneuses par an pour agrandir progressivement la communauté et mettre la sororité en action" , se réjouit Déborah Loye, qui espère aussi pouvoir faire le pont entre les femmes de ce réseau et les acteurs de l’investissement, notamment les fonds signataires de la Charte Sista - les "Sista Investor Allies" . C’est notamment ce qui est prévu à travers l’organisation d’un DemoDay au printemps 2022, au cours duquel les entrepreneuses présenteront leur startup aux investisseurs et à d'autres acteurs clés de l'écosystème.