Actus#cybersecurité
Temps de lecture : 03'14''
10 juin 2021
Photo by Erik Mclean on Unsplash

Ledger lève 380 millions de dollars et devient la 15ème licorne française

Avec ce troisième tour de table, Ledger entre dans le club de moins en moins fermé des licornes françaises. De quoi valider une restructuration à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Ledger lève 380 millions de dollars et devient la 15ème licorne française
00:00 - 00:00
00:00

Ledger a fait du chemin depuis sa dernière levée ! En janvier 2018, la pépite de la cybersécurité, qui a développé des portefeuilles destinés à sécuriser les cryptomonnaies, levait 75 millions de dollars. Elle annonce ce jeudi sur son blog un nouveau tour de table de 380 millions de dollars (312 millions d’euros), auprès d’une kyrielle d’investisseurs : l’opération est menée par 10T – qui a notamment investi dans Coinbase ou Stratumn – suivi par Tekne Capital, Uphold Ventures, Felix Capital, Inherent, Financière Agache (Groupe Arnault), et iAngels Technologies, ainsi que des actionnaires qui avaient déjà participé à la série B (Cathay Innovation, Draper Associates, Draper Dragon, Draper Esprit, DCG et Wicklow Capital).

« Grâce à cette levée de fonds de série C, Ledger, qui est en pleine croissance et rentable, sera en mesure de consolider sa position de leader de la sécurisation des cryptoactifs pour devenir la plateforme de gestion de référence de l’ensemble de l’écosystème des cryptoactifs« , écrit l’entreprise. « Nous nous attendons à voir l’écosystème se diversifier au-delà des cryptomonnaies pour inclure les NFTs, l’immobilier et d’autres formes d’actifs qui pourraient être convertis dans la blockchain » , poursuit Ledger.

Pourquoi lever autant si l’entreprise est rentable ? Pour faire le poids face à une concurrence accrue, comme l’explique Pascal Gauthier, CEO de Ledger, dans un entretien accordé à nos confrères de L’Expansion : « vu la croissance de certains aux États-Unis et en Asie, on ne peut pas les laisser se développer sans réagir. Il y a eu quelques grosses levées de fonds ces dernières semaines dans l’écosystème crypto, donc c’était important pour nous d’être présents. Lever beaucoup d’argent, c’est un peu une condition sine qua none pour réussir parce qu’il faut investir et innover » .

Une revanche après un passage à vide

C’est une nouvelle étape dans le développement de l’entreprise. La scaleup s’est d’ailleurs récemment restructurée, après un passage à vide. Denis Barrier, co-fondateur et CEO de Cathay Innovation, l’un des premiers investisseurs de Ledger, ne cache rien des difficultés connues par la startup il y a quelques mois. Dans un billet Medium, il évoque ainsi « l’histoire de Ledger qui a été tout sauf linéaire » . « En 2018, la valeur du bitcoin a chuté autour de 3000 dollars. Du jour au lendemain, Ledger est passé du statut de pépite tendance à une startup confrontée à une année compliquée. » Après s’être tournée vers le BtoB, l’entreprise a connu un tournant majeur avec l’effacement de son emblématique co-fondateur Éric Larchevêque qui a cédé sa place de CEO à Pascal Gauthier. En novembre, c’est Ian Rogers, ancien cadre d’Apple, qui quittait LVMH pour rejoindre la scaleup en tant que responsable de l’expérience client. Des changements qui se sont avérés payants, du moins aux yeux des investisseurs.

La scaleup ne manque pas d’ambition et cette levée doit aussi lui permettre de convaincre de nouveaux clients. L’entreprise proposera de nouveaux services via son wallet Ledger Live, notamment « des solutions de finance décentralisée » . Elle développe également son propre OS et promet d’intégrer « de nouveaux services tiers » grâce à cela. Autant de fonctionnalités qui doivent faire entrer la scaleup dans la cour des grands, alors qu’elle revendique déjà la sécurisation de 15% des cryptoactifs mondiaux. De quoi la mener en Bourse, comme Believe ? « On garde toutes les options sur la table » , élude Pascal Gauthier qui préfère néanmoins temporiser : « pour l’instant chaque chose en son temps » .

Ledger dans le club des licornes françaises

La valorisation de Ledger dépasse désormais le milliard de dollars, c’est la quinzième licorne française — après les entrées récentes dans ce club de Contentsquare et Back Market — ces entreprises dont la valorisation est estimée à au moins 1 milliard de dollars.

Voici la liste des licornes tricolores, selon les déclarations publiques des entreprises, des informations de CB insights et des médias, au 10 juin 2021.

  • BlaBlaCar, valorisée 2 milliards de dollars
  • Alan — 1,7 milliard
  • Mirakl — 1,5 milliard
  • Deezer — 1,4 milliard
  • Voodoo — 1,4 milliard
  • Doctolib — 1,14 milliard
  • OVHcloud et IValua — 1,1 milliard
  • Dataiku — 1,06 milliard
  • ContentSquare, Ledger, Ÿnsect, Meero, Vestiaire Collective et Shift Technology — au moins 1 milliard.
Article écrit par Geraldine Russell
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Ledger lève 380 millions de dollars et devient la 15ème licorne française
00:00 - 00:00
00:00