Actus par Maddyness, avec AFP
14 juin 2021
14 juin 2021
Temps de lecture : 2 minutes
2 min
8690

Huawei et Qwant s'accordent sur un soutien financier de 8 millions d'euros

Huawei soutient Qwant. Le géant chinois des télécoms va financer le moteur de recherche français en souscrivant pour 8 millions d'euros d'obligations convertibles. Les deux partenaires y gagnent. Le premier est contraint de miser sur d'autres technologies que celles d'origine américaine. Le second fait face à de gros besoins de financement, 10 ans après sa création.
Temps de lecture : 2 minutes

Le géant chinois des télécoms Huawei va financer Qwant en souscrivant pour 8 millions d'euros d'obligations convertibles émises par le moteur de recherche français, a indiqué l'entreprise, confirmant des informations publiées par Politico pendant le week-end. "Il s'agit de la poursuite de notre partenariat existant, a indiqué un représentant de Qwant, précisant que cette émission d'obligations convertibles a été approuvée lors d'une assemblée générale du groupe français, le 18 mai 2021. Concrètement, avec son investissement obligataire, Huawei aide Qwant à se développer et à se déployer à l'échelle européenne pour l'ensemble des nouveaux smartphones de la marque qui seront mis sur le marché en France, en Allemagne et en Italie."

Un partenariat gagnant-gagnant

Huawei et Qwant ont chacun des raisons différentes de sceller un accord de ce type. En butte à l'hostilité des États-Unis, qui ont limité son accès aux technologies d'origine américaine, la firme de Shenzhen n'a jamais renoncé à séduire l'opinion et les autorités françaises. Huawei a ainsi annoncé en janvier 2021 l'installation d'une usine dans le Bas-Rhin, et dispose d'un centre de recherches à Paris. Si elle venait à convertir ces obligations en actions dans Qwant, la marque au lotus pourrait mettre la main sur une brique technologique complémentaire à destination du marché européen, prometteur.

Qwant, ex-vedette de la tech française, a de son côté des besoins de financement importants. Le moteur de recherche dit indépendant n'a jamais réussi tout au long de sa croissance à dégager des ressources commerciales suffisantes pour se rentabiliser. Début 2020, son flamboyant co-fondateur et ancien PDG Éric Leandri a dû lâcher les rênes de l'entreprise, confiées à son ancien directeur commercial Jean-Claude Ghinozzi. Les pertes ont été divisées quasiment par deux en 2020, à 13 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires de 7,5 millions d'euros.

Jean-Claude Ghinozzi espère que l'entreprise se rapprochera de l'équilibre cette année. Elle avait été recapitalisée début 2020 par ses actionnaires, dont la Caisse des dépôts et le groupe allemand Axel Springer, pour un montant "d'une dizaine de millions d'euros" , selon une source proche de l'opération. Qwant a déjà signé un partenariat avec Huawei en mars 2020, lui permettant de voir son moteur de recherche déployé sur les nouveaux smartphones du constructeur chinois.

Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Les + lus