Portfolio#QFLF
Temps de lecture : 03'25''
14 juin 2021
Equipe Investir&+
Equipe Investir&+

Que font les fonds ? Le portrait d’Investir&+

Dans le paysage foisonnant de l’investissement, les fonds se multiplient… et ne se ressemblent pas. Parce qu’une levée, ce n’est pas simplement encaisser de l’argent et une bonne occasion de communiquer, nous brossons le portrait des fonds d'investissement pour aider les entrepreneurs à s’y retrouver et à choisir le bon investisseur. Au tour d'Investir&+ !

Fruit de la réunion de deux projets — un incubateur lancé au Brésil en 2003 et une structure de financement dédiée aux entrepreneurs sociaux et aux entrepreneuses sociales — Investir&+ s’est fixé pour mission d’accompagner l’émergence de jeunes pousses à impact grâce à un coup de pouce financier et un accompagnement par des pairs.  Chez Investir&+ ne cherchez pas d’institutionnels, ici ce sont des entrepreneurs qui investissent dans des sociétés dites « à impact » . « Notre fonds evergreen possède un peu moins de 15 millions d’euros mais ce n’est pas un agrégat révélateur car nous avons déjà revendu certaines de nos entreprises et nous avons réinvesti une partie de l’argent gagné , détaille Vincent Fauvet, cofondateur. Juridiquement, Investir&+ agit comme une holding  » . Pour le moment, les investisseurs n’ont pas perçu de plus value. Leur participation financière est surtout un pari sur la création d’un écosystème entrepreneurial plus vertueux dans tous les pans de la société – santé, transport, alimentation, etc… Parmi les pépites déjà accompagnées, on trouve des noms déjà connus comme Yuka, les Alchimistes, Hello Charly, Sparknews ou encore Frello

Concilier impact et croissance à grande échelle

La thèse d’investissement d’Investir&+ se porte sur les « entreprises qui apportent des réponses systémiques et pérennes à des problématiques environnementales et sociales » , résume Vincent Fauvet. Le fonds intervient assez tôt dans la création de l’entreprise, « au moment où l’accompagnement est le plus utile car le plus difficile pour ce type d’entreprises est souvent de trouver leurs premiers financements »  , reconnaît le cofondateur d’Investir&+. Néanmoins, l’équipe d’investisseurs s’attachent à ce que les entrepreneurs aient au moins réalisé un POC – preuve de concept – et ne possèdent pas un chiffre d’affaires complètement nul. « Être une entreprise à impact est très complexe. Les gens n’achètent pas un tee-shirt uniquement parce qu’il est équitable, ou alors une fois. Pour les fidéliser, il faut que le prix soit accessible et le produit parfait » , souligne Vincent Fauvet. 

En moyenne, Investir&+ réalise des prises de participation inférieures à 1 million d’euros. Pour sélectionner les futures pépites de leur portefeuille, les investisseurs vont s’attacher à plusieurs critères : 

  • L’impact : « nous cherchons à comprendre quelle est sa priorité, quel problème elle cherche à résoudre et si ses ambitions sont à la hauteur des enjeux » , détaille Vincent Fauvet. 
  • Un produit ou un service déjà identifié et qualitatif. Seront étudiés la taille du marché et son caractère concurrentiel, la qualité d’exécution opérationnelle ou encore la valorisation possible du produit ou du service. 
  • La dimension technologique est importante car elle rend les services et les produits accessibles au plus grand nombre. D’ailleurs, 90% des entreprises déjà financées possèdent une dimension tech dans leur produit ou leur service. 
  • La volonté des entrepreneurs et des entrepreneuses d’être accompagné·e·s. 

Pour déterminer quelles startups financer, Investir&+ a mis en place un comité d’investissement qui se décompose en trois collèges : un collège focalisé sur l’aventure entrepreneuriale, un deuxième sur l’impact avec des spécialistes et un dernier centré sur l’investissement. 

Un réel accompagnement des investisseurs 

L’accompagnement est aussi un point essentiel pour Investir&+ qui mise réellement sur le mentorat entre pairs pour accélérer le développement des ces jeunes pousses. « Nous interrogeons les entrepreneurs pour voir s’ils possèdent ce désir d’accompagnement et nous le formalisons dans le pacte d’actionnaires via une charte des droits et des devoirs de l’accompagnateur.  » Ces fameux accompagnateurs sont les investisseurs eux-mêmes, des entrepreneurs traditionnels ou à impact.

Ce soutien se développe sous trois formes : 

  • Représentation dans le comité stratégique ou de surveillance de l’entreprise;
  • « Sharing partner  » du dirigeant en aidant ce dernier à prendre des décisions difficiles; 
  • Une boucle WhatsApp facilite les interactions rapides entre entrepreneurs et investisseurs. En quelques heures – une journée maximum – une réponse est apportée sur des besoins ponctuels comme trouver un avocat. 


En tant qu’entrepreneurs, les investisseurs d’Investir&+ possèdent tous un réseau et une connaissance approfondie du monde de l’entrepreneuriat et des difficultés que l’aventure comporte. Plus récemment, le fonds a choisi de s’associer à 44 mutuelles pour lancer un nouveau fonds dédié à la santé, Mutuelles Impact. Une suite logique de son activité puisque la structure a déjà investi dans Deuxièmeavis, Continuum+, Wefight ou Les Opticiens mobiles.