Outils et conseils#MaddyTips
Temps de lecture : 04'24''
2 septembre 2021
accessibilité site handicap
© Unsplash

8 manières de rendre son site web accessible aux personnes handicapées

Rendre son site accessible à toutes et tous n’est pas seulement une démarche inclusive, c’est aussi obligatoire. Maddyness vous délivre 8 clés pour y parvenir.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
8 manières de rendre son site web accessible aux personnes handicapées
00:00 - 00:00
00:00

« 98% des sites internet ne sont pas accessibles aux personnes en situation de handicap, se désole Frédéric Bardeau, président et cofondateur de Simplon, une startup de formation aux métiers du numérique. Pour les sites étatiques, qui centralisent beaucoup de démarches impératives à effectuer en ligne, seulement 26% des pages sont inclusives » . Pourtant, l’accessibilité numérique est une obligation prévue par un texte de loi, datant de 2005, pour l’égalité des droits et des chances. Édité par la direction interministérielle du numérique, le RGAA (référentiel général d’amélioration de l’accessibilité) en énonce même les grands principes. 

« Être une entreprise à mission, B-corp ou à impact, c’est bien… Mais si la société ne propose pas un site et un service accessible à toutes et tous, c’est que quelque chose cloche », souligne le directeur de Simplon.

Maddyness délivre 8 conseils pour développer un site que tous les utilisateurs, porteurs d’un handicap ou non, puissent parcourir aisément. 

Se former à ces enjeux d’inclusion

Si un entrepreneur ou une entrepreneuse n’est pas conscient de l’enjeu de l’accessibilité pour lutter contre l’exclusion numérique, il ou elle construira forcément un site internet qui ne sera pas inclusif. « Le tout premier des pré-requis consiste à se sensibiliser à ces questions afin d’éviter les erreurs et de retravailler son site » , explique Frédéric Bardeau. Tanaguru, Koena, IDcap, Access42… Les outils et formations grands publics se multiplient pour accompagner les entreprises dans cette mission. « Cette étape permet ensuite d’être plus attentif à cette question et de signifier aux prestataires avec qui on travaille sur un site de mettre un point d’honneur à l’accessibilité » , précise l’expert en formation numérique. 

Utiliser un outil attentif à l’accessibilité

Si l’on peut corriger un site peu accessible aux personnes porteuses de handicap, il est plus facile de le penser de manière inclusive dès sa conception. Mieux vaut donc utiliser un système de gestion de contenu (CMS) qui prévoit la gestion de l’accessibilité. « WordPress est plus ou moins accessible, souligne Frédéric Bardeau. Craft CMS est le meilleur outil identifié pour le moment, puisqu’il est à la fois accessible et éco-conçu ». 

Créer un design contrasté

Cela peut sembler anodin, mais un site dont les contenus manquent de contraste pour se différencier peuvent rapidement devenir illisibles pour les personnes malvoyantes ou dyslexiques. « Il ne faut pas que la couleur en fond soit trop proche de celle du texte ou encore qu’un texte s’affiche sur une image, précise le cofondateur de Simplon. Créer un joli design, c’est bien, mais c’est inutile si ça devient illisible » . Les éléments doivent être pensés avec des couleurs bien différentes et se détacher clairement les uns des autres. 

Si vous voulez vérifier la lisibilité de votre site en matière de couleurs et de contrastes, une extension Google Chrome, « Let’s get colorblind », permet de visualiser votre site comme un utilisateur daltonien le verrait et de mettre en lumière les problèmes à corriger dans le design de votre site.

Veiller à la présence d’alternatives textuelles 

Les images et vidéos sont essentielles pour illustrer les contenus d’un site. Mais ces éléments ne sont pas visibles pour les personnes aveugles ou malvoyantes. « Il est donc essentiel d’ajouter des alternatives textuelles ou du sous-titrage pour décrire les documents présentés », insiste Frédéric Bardeau. Cette démarche permet au passage d’améliorer le référencement naturel, le SEO, du site. 

Décrire tous les champs de son site

Les personnes malvoyantes ou aveugles utilisent fréquemment des lecteurs de sites pour décrypter les contenus d’un site, les retranscrire en audio et permettre un bon usage d’une page. Seulement voilà, ces outils sont souvent rendus inefficaces lorsque les différents champs d’un site internet ne sont pas renseignés. « Pour tout élément d’appel à l’action sur une page – un formulaire, un commentaire, un lien ou un bouton -, il faut y accoler une description, un libellé, pour que l’utilisateur sache de quoi il s’agit et puisse utiliser correctement un site » , poursuit l’expert. Ainsi, un simple formulaire qui demande de renseigner prénom, nom et adresse mail peut devenir un parcours du combattant pour une personne aveugle dont les champs n’ont pas été décrits et retranscris. 

Assurer la possibilité de naviguer via un clavier 

Pour les personnes présentant des troubles de la motricité, il existe aussi des solutions pour rendre son site accessible. La navigation à l’aide des touches du clavier – ou d’autres matériels comme les embouts buccaux – peut être un bon levier pour permettre une bonne utilisation d’un site web. « Ces options de navigation, couplées à des niveaux de titres hiérarchisés, permettent un parcours fluide et clair pour tout utilisateur », explique Frédéric Bardeau. Pour faciliter l’usage d’internet à des personnes porteuses d’un handicap moteur, mieux vaut également favoriser les larges zones d’action, plus accessibles qu’un petit carré à cocher par exemple. 

Proposer une interface responsive 

S’assurer que son site sera tout aussi organisé et propre sur ordinateur, tablette ou smartphone est un enjeu pour beaucoup de développeurs web. Mais créer une interface responsive est aussi un facteur d’accessibilité numérique. « Si une personne malvoyante zoom pour mieux voir le contenu d’une page, il est important que cela ne casse pas la mise en page, et que le contenu s’adapte à ce besoin, recommande le directeur de Simplon. Il faut penser à tous les cas de figure possibles pour créer un design universel, qui ne soit pas discriminant ».  

Faire tester son site 

Rien de mieux pour s’améliorer que de tester l’accessibilité de son site web. Il existe des outils, comme celui de StarDust, pour permettre de s’auto-évaluer sur le sujet, et de rectifier le tir sur des problématiques précises. « C’est comme la télécommande : elle a été inventée pour les personnes handicapées, et finalement aujourd’hui tout le monde est bien content de pouvoir l’utiliser… Ces efforts serviront au SEO et à tous les utilisateurs », conclut Frédéric Bardeau. 

Article écrit par Heloïse Pons
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
8 manières de rendre son site web accessible aux personnes handicapées
00:00 - 00:00
00:00