Actus#autre
Temps de lecture : 02'24''
15 octobre 2021
Free-Photos

OVHcloud réussit ses débuts en Bourse

Après plusieurs mois de préparation, OVHcloud a fait ses premiers pas à la Bourse de Paris ce vendredi 15 octobre 2021. Le spécialiste français de l'hébergement web et du cloud a été bien accueilli par les investisseurs. Son action a bondi de près de 6,5 % sur la journée.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
OVHcloud réussit ses débuts en Bourse
00:00 - 00:00
00:00

OVHcloud a sauté dans le grand bain. L’expert de l’hébergement web s’est coté pour la première fois à la Bourse de Paris, sur Euronext, ce vendredi 15 octobre 2021. Alors que le prix de l’action avait été fixé à 18,5 euros par l’entreprise, soit en bas de la fourchette initialement envisagée, il a très légèrement augmenté pour atteindre 19 euros dans les premières minutes de cotation (+ 2,7 %). Le titre est ensuite monté en flèche, jusqu’à 19,60 euros une demi-heure après l’ouverture de la Bourse (+ 6 %).

À la clôture, à 17h30, le prix de l’action s’établissait à 19,70 euros (+ 6,5 %)… soit dans le haut de la fourchette proposée début octobre 2021 par la société pour sa première cotation, « entre 18,50 et 20 euros par action ». OVHcloud, fondée par Octave Klaba, a donc tenu ses ambitions et objectifs : elle est actuellement valorisée à plus de 3,5 milliards d’euros.

OVHcloud bourse

L’opération était attendue par tout un écosystème, et notamment le secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O. Après Believe, OVHcloud est la deuxième entreprise du Next40 à faire son entrée en Bourse, en France, cette année. À six mois de l’élection présidentielle, Bercy juge important de prouver que les exits pour les entreprises françaises innovantes sur Euronext sont possibles et que les déménagements aux États-Unis ne sont pas une fatalité.

La deuxième IPO tech de cette taille en 2021

OVHcloud avait aussi fait part, dans le document d’enregistrement émis par l’Autorité des marchés financiers (AMF), de son intention de lever 350 millions d’euros afin de financer le développement de ses infrastructures. Après avoir annoncé sa volonté de se coter, l’entreprise a eu des sueurs froides à plusieurs reprises. En mars 2021, l’incendie de ses data centers strasbourgeois l’a contraint à repousser l’opération. Puis, pas plus tard que cette semaine, une erreur humaine a causé une panne généralisée de ses serveurs. Des incidents qui n’ont visiblement pas entamé la motivation des investisseurs à miser sur l’entreprise en Bourse.

Pour mémoire, le marché français n’avait pas connu d’introduction en Bourse de ce type depuis celle de Dassault Systèmes en 1996. C’était sans compter sur l’IPO, au mois de juin dernier, de l’expert de la distribution numérique de musique et de l’accompagnement d’artistes Believe. Pour autant, l’entreprise avait connu de grosses difficultés à l’occasion de sa première cotation, encaissant une chute de 3,3 % sur la journée. Son fondateur, Denis Ladegaillerie, nous avait confié quelques jours plus tard avoir le sentiment d’avoir « essuyé les plâtres pour l’écosystème tech ». Il avait alors annoncé vouloir accompagner les dirigeants qui se lanceraient à leur tour, citant « un rendez-vous avec Octave Klaba ».

Article écrit par Arthur Le Denn
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
OVHcloud réussit ses débuts en Bourse
00:00 - 00:00
00:00