Actus
Temps de lecture : 01'32''
19 octobre 2021

Les TPE et PME ont profité des confinements pour (enfin) se lancer en ligne

Les deux tiers des entreprises de moins de 250 salariés interrogées ont désormais un site internet, contre 37% avant la crise.

Les très petites entreprises (TPE) et petites et moyennes entreprises (PME) en France ont accompli d’importants progrès en matière de numérisation et de présence sur internet par rapport à avant la crise du Covid-19, selon un baromètre publié lundi par le ministère de l’Économie. Ainsi les deux tiers (66%) des 2796 entreprises de moins de 250 salariés interrogées du 19 mars au 6 avril 2021 avaient un site internet, hors présence sur les réseaux sociaux, contre 37% seulement avant la crise.

La part des entreprises ayant recours au référencement payant pour s’assurer une meilleure visibilité sur la toile a presque doublé, passant de 15% à 29%, et 20% ont désormais leur propre site marchand de vente en ligne, contre 9% avant les bouleversements induits par la pandémie. Enfin, 43% disposent désormais d’une plateforme de partage de documents entre collaborateurs contre seulement 17% avant la crise, une évolution notamment rendue nécessaire par le recours accru au télétravail.

Des problèmes de cybersécurité

Pour aider à la numérisation des TPE, le gouvernement a notamment mis en place une aide sous la forme d’un chèque de 500 euros qui avait bénéficié à 112 000 d’entre elles fin août. « Ce baromètre prouve que notre action porte ses fruits et que nous devons, en lien avec (la plateforme gouvernementale) France Num et ses partenaires, accentuer nos efforts pour accompagner les chefs d’entreprises désireux d’entamer leur numérisation » , a déclaré le ministre délégué aux PME Alain Griset, cité dans un communiqué.

La numérisation croissante des PME/TPE suscite aussi des inquiétudes : 44% déclarent craindre de perdre ou se faire pirater des données quand elles utilisent des outils numériques, contre 36% avant la crise. L’importance de la vente en ligne varie considérablement en fonction des secteurs d’activité. Si la moitié (50%) des TPE/PME de l’hébergement et de la restauration ont mis en place de telles solutions, les entreprises du secteur du bâtiment ne sont que 9% à l’avoir fait.

Maddyness avec AFP