28 avril 2022
28 avril 2022
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
8441

Par qui Cédric O pourrait-il être remplacé au gouvernement ?

Cédric O a fait savoir qu’il quitterait le gouvernement pour rejoindre le secteur privé. À la suite de la réélection d’Emmanuel Macron, et au moment où les paris vont bon train pour tenter de deviner la composition du futur gouvernement, Maddyness fait le point sur les personnalités susceptibles de prendre le poste de secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Lors de la démission de Mounir Mahjoubi en mars 2019 (parti dans le cadre de la campagne des municipales 2020 à Paris), la rédaction de Maddyness avait tenté de deviner le nom de la prochaine personne chargée du numérique au sein du gouvernement. Sans succès : le nom de Cédric O n’était pas sorti du chapeau de la rédaction. Cette année, nous tentons une nouvelle fois l’exercice avec une sélection de six personnalités - apparaissant par ordre alphabétique.

Gilles Babinet

Digital Champion auprès de la Commission européenne depuis 2013 et co-président du Conseil National du Numérique depuis 2021, Gilles Babinet est un serial entrepreneur français bien connu de l’écosystème. Celui qui a lancé pas moins de huit startups (dont MusiWave, Awdio, mxp4, eYeka, ou encore CaptainDash), connu cinq exits, est aussi l’auteur de quatre ouvrages sur les questions relatives au numérique. Son dernier ouvrage, paru en 2020 s’intitule Comment refondre les politiques publiques avec le numérique.

Rania Belkahia

Diplômée de Télécom Paris et HEC, Rania Belkahia est notamment connue pour avoir lancé, en 2013, Afrimarket, une plateforme de vente en ligne dédiée à l’Afrique. En avril 2020, elle rejoint en tant que partner le fonds d’investissement EQT Ventures pour apporter son expérience auprès des places de marché e-commerce. Cette entrepreneure franco-marocaine siège également au board de Luko, une licorne française qui se présente comme une néo-assurance spécialisée dans l’habitation.

Laure de la Raudière

Actuellement présidente de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, aussi surnommée "gendarme des télécoms"), Laure de la Raudière est une spécialiste des questions du numérique et des territoires. Femme politique française, députée honoraire d’Eure-et-Loir, cette normalienne a notamment participé à de nombreux débats et rapports sur les questions numériques.

Philippe Englebert

Actuellement conseiller auprès du président de la République et du Premier ministre quant aux problématiques relatives à l'entrepreneuriat et l’innovation, Philippe Englebert est une personnalité connue dans le monde du numérique. Dans la lignée de Cédric O, ce polytechnicien et ancien banquier s’est toujours montré pro-entrepreneur et proche de l’écosystème FrenchTech, dont il se fait notamment écho dans un ouvrage paru en août 2021 : Les Startups en France.

Tatiana Jama

Entrepreneure depuis 2008 (dont une première société revendue à une filiale d’Amazon), Tatiana Jama est diplômée de HEC et une ancienne avocate au Barreau de Paris. Cette franco-américaine s’investit avec succès au sein de différentes structures emblématiques de l’écosystème French Tech, dont 50 Partners (co-fondatrice), le Galion Project (membre du conseil d'administration) et SISTA (co-fondatrice). Elle est à la tête de Levia.ai, startup spécialisée dans les technologies conversationnelles.

Henri Verdier

Personnalité reconnue par l’écosystème French Tech, Henri Verdier est un entrepreneur français, passionné par le monde du numérique et en particulier celui des données. Directeur d'Etalab pendant presque trois ans, c’est lui qui pilote le programme d’ouverture des données publiques françaises. Il reste très proche de ces questions, par l'intermédiaire de sa fonction actuelle d’ambassadeur du numérique français auprès des instances gouvernementales.