écrit le 3 août 2023
3 août 2023
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
88202

MaddyMoney : 267,1 millions d'euros levés au cours du mois de juillet 2023

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds du mois qui s’est écoulé. En juillet 2023, 47 opérations ont permis aux startups françaises de lever près de 267,1 millions d’euros.
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Montant
267,1M€
Nombre d’opérations
47

Le mois de juillet 2023 n'a pas été favorable pour les startups françaises en termes de levées de fonds, enregistrant un total de 267,1 millions d'euros levés. La période estivale se fait sentir, et les startups ont du mal à finaliser des méga-levées depuis plusieurs mois. Comparativement à juillet 2022, où les startups avaient réussi à lever près de 1,03 milliard d'euros, ce mois-ci, aucune méga-levée n'a été recensée, le top 10 des levées n'excédant pas 25 millions d'euros.

Malgré ce ralentissement global, certains secteurs restent porteurs. La GreenTech fait son apparition en haut du classement, bien que le montant global des levées ne soit pas très élevé, indiquant que les objectifs du gouvernement en matière de soutien des Greentech ne semblent pas encore atteints. Les secteurs de la DeepTech, Fintech et de la Mobilité connaissent également un certain dynamisme.

Les levées de fonds de juillet 2023

Ce mois-ci, le ticket moyen plonge à 5,6 millions d'euros (contre 8,6 millions d'euros en juin), avec 32 opérations en moins. Dans le détail des stades les plus financés, l'early stage continue de dominer avec 28 amorçages, aux dépens des autres étapes de financement qui se composent de 13 séries A, 2 séries B et 1 série C. En somme, la trêve estivale se ressent dans les levées de fonds de juillet 2023, mais certaines industries gardent tout de même leur dynamisme malgré ce contexte.

Le retour en force de la Greentech suivi de près par la Fintech

En juin, la Fintech avait repris sa position dominante en tant que secteur le plus financé (190,7M€) après trois mois d'absence à cette place. Ce mois-ci, le secteur a réussi à lever seulement 30,3 millions d'euros. Le secteur de la Greentech s'est bien démarqué ce mois-ci avec un total de 30,65 millions d'euros levés grâce à 7 opérations, devenant ainsi le secteur le plus important.

Comparativement au mois dernier, où seulement 5 opérations ont permis de lever 8,8 millions d'euros, on constate une nette progression. En revanche, la Medtech qui était en deuxième position en juin avec un total de 146,4 millions d'euros, a connu une chute ce mois-ci, ne réalisant que deux opérations pour un montant total de 14 millions d'euros. Seule la startup Sonio (13 millions d'euros) fait partie du top 10 des levées ce mois-ci pour ce secteur.

Le secteur de la Deeptech a également affiché de bonnes performances, avec la présence de trois startups parmi les dix plus grosses levées du mois : Microoled (21 millions d'euros), Quobly (19 millions d'euros) et Dioxycle (15 millions d'euros). Le classement est complété par le secteur de la mobilité avec 4 opérations totalisant 23,7 millions d'euros, suivi de la Fintech avec ses 30,3 millions d'euros.

Concernant l'IT, le secteur a levé un total de 8,5 millions d'euros ce mois-ci. On observe toujours un engouement autour de l'intelligence artificielle, notamment avec les startups Craft AI et Command AI, qui ont réussi à lever un total de 8,5 millions d'euros.

L'Île-de-France domine mais une diversification s'amorce

Depuis janvier, la part du venture capital captée par l'Île-de-France ne cesse de croître, atteignant un total de 2,9 milliards d'euros au cours des six derniers mois, ce qui représente plus de 72% des fonds levés par les startups françaises. Cette tendance se maintient également pour le mois de juillet, où 28 startups d'Ile-de-France ont bénéficié de levées de fonds, portant le montant total levé par la région à 122,77 millions d'euros. Malgré la prédominance de l'Île-de-France, on constate une diversification des levées de fonds avec la présence croissante d'autres régions, notamment Auvergne-Rhône-Alpes, où 9 startups ont réussi à lever un montant total de 9,66 millions d'euros en juillet.

En examinant la répartition géographique des capitaux, l'Île-de-France reste largement en tête. Trois régions se maintiennent à un niveau notable pour cette période : Auvergne-Rhône-Alpes (9,66 millions d'euros en 9 opérations), Pays-de-la-Loire (4,8 millions d'euros en 4 opérations). En revanche, les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur n'ont enregistré qu'une seule opération de levée de fonds chacune. Concernant les quatre autres régions (Normandie, Centre-Val de Loire, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté), aucune levée de fonds n'a été réalisée.

Maddymoney
Recevez la newsletter mensuelle qui recense l’ensemble des levées de fonds réalisées par les startups françaises