Retour en haut
Business

#MaddyREX Un mois pour monter une plateforme communautaire de réservation de billets de trains

#MaddyREX : Un mois pour monter une plateforme communautaire de réservation de billets de trains Hannah Cauhepe sur Unsplash
par

Entrepreneur, CMO et globe-trotteur, Julien Fernandez a créé Pavillon Rouge Agency et Womenability, un projet partenaire de l’ONU Femmes rendant nos villes plus inclusives. Il se lance aujourd’hui dans une aventure ambitieuse : créer une entreprise en 30 jours et raconter son expérience sur Maddyness. Suivez-le chaque semaine dans son live entrepeneurial.

Relire le première épisode : #MaddyREX : Mon défi ? Créer un MVP en 30 jours

Quelques minutes après avoir lancé mon challenge, je me retrouve face à mon ordinateur, à “chercher” des idées. Cet exercice est au final assez peu naturel, car généralement une idée « s’impose» à soi, sans trop savoir d’où elle vient ni pourquoi.  Là ce ne sera pas le cas, je dois provoquer ce mécanisme. Je me mets donc à la recherche d’une « formule » qui me donnera l’inspiration.  

Une méthodologie pour trouver des idées 

Avant de me lancer, je décide de regarder la vidéo Koudetat : Business Model, Posez-vous les bonnes questionsC’est assez long, mais certains passages sont très intéressants, notamment pour comprendre les enjeux de scalabilité d’une startup. 

J’établis ensuite la méthodologie suivante afin de trouver l’inspiration : 

  1. Définition de thématiques qui m’intéressent et sur lesquelles j’ai de bonnes connaissances (ex : photographie, automobile…)  
  2. Pour chaque thématique, j’identifie des problèmes qui m’atteignent, et je réfléchis ensuite à comment les résoudre.

 

La chasse aux problèmes 

Je décide de me concentrer sur les thématiques (au sens large) suivantes : 

L’égalité des genres, le travail, l’agriculture, la mobilité, l’ennui administratif, le collaboratif , les médias, le low tech, la publicité et la productivité. 

Cela fait dix thématiques, ce qui peut potentiellement être très long. Je vais utiliser la technique Pomodoro afin de garder un bon rythme, soit alterner entre des phases de travail très denses de 25 minutes, puis une pause de 5 minutes entre, et cela 4 fois d’affilée. Je me laisse donc 25 minutes par thématique pour trouver un ou plusieurs duo problème / solution.  Si rien ne me vient sur une thématique, c’est que je n’ai pas de problème à identifier et je passe à la suivante. 

Grâce à cette technique qui a plutôt bien marché, voici ma sélection des duos problèmes / solutions que j’envisage de garder.

Thématique égalité des genres : 

Idée 1

Problème (par empathie) + discussion avec des amies : pas d’alternative aux tampons, ou du moins rien qui ne paraisse pas austère. 

Réponse : Les cup pour toutes, marrantes et surtout qu’on a envie d’assumer. Une innovation de communication et de revendication :  CupOuPasCup.co 

Idée 2

Problème : j’en ai marre de voir des cadeaux de « princesse » pour les petites filles et « d’aventurier »  pour les garçons à chaque noël et anniversaire. Il y a notamment un problème au niveau de l’offre, il suffit de se promener dans un Toys’r’us pour s’en apercevoir. 

Solution : Coolife, Une marketplace qui ne vend que des objets non genrés. 

Thématique travail 

Idée 3

Problème : comment je continue à être bon dans mon secteur et à apprendre de nouvelles compétences, sachant que notre entreprise / missions nous en demande toujours plus ? 

Solution : Marketplace de formations « professionnelles » (marketing, communication, ingénierie…) entre particuliers où on peut se former toute sa vie grâce aux autres.

Thématique agriculture 

Idée 4

Problème : pourquoi je ne vais jamais acheter des fruits et légumes locaux dans un AMAP, magasin bio etc. ? Je manque même de motivation pour aller sur un site de panier bio et me faire livrer….

Réponse : la proximité. Il se passerait quoi si en face de chaque Franprix il y a une carriole, du type Camion qui Fume, qui vend des fruits et légumes frais, locaux (en gros le vendeur à la sortie du métro mais stylisé) et à bon prix. 

Thématique mobilité 

Idée 5

Problème : pourquoi est-ce si cher de partir en train, surtout lorsque je n’ai pas carte de réduction et que je veux réserver au dernier moment ? 

Solution : C’est moins cher de partir en groupe (-65% sur SNCF), que ce soit pour le train, l’avion etc. > créer une plateforme communautaire qui permet de créer des groupes composés de voyageurs indépendants, afin de profiter de réductions.

Thématique ennuis 

Idée 6

Problème : mon ex-coloc m’écrit des messages depuis six mois pour que l’on puisse arrêter notre abonnement internet. C’est un enfer de changer d’abonnement et nos opérateurs, banques, assurances le savent bien, c’est un moyen de « fidélisation » assez pervers. 

Solution : avoir accès à une seule interface réunissant tout nos contrats (edf/orange/etc…) qui permet de les challenger, d’avoir accès à toutes les informations et d’y mettre fin facilement.

Thématique  collaboratif

Idée 7 

Problème : j’en ai marre d’acheter chers des produits du quotidien que l’on va utiliser très peu.

Solution : peut-on dépasser le mythe de la perceuse collaborative et payer à l’usage, auprès d’un professionnel?  Avoir des box contenant des produits (petit électroménager, rétroprojecteur, matériel d’appoint…) pas loin de chez soi, et débloquer le produit après avoir payé celui-ci pour le temps d’usage. 

Je vais m’arrêter à sept idées. J’ai dû prendre un jour et demi pour arriver à ce résultat.

Le plus dur va être de faire une sélection parmi celles-ci et ainsi devoir juger si elles restent intéressantes. Avant de réaliser cette sélection,  je joins la matrice d’Eric Stromberg, qui peut aussi servir de départ pour brainstormer. Je ne l’ai pas utilisé, mais ça peut aider.

Comment choisir ? 

L’une des principales difficultés pour moi est de n’avoir personne avec qui confronter ces idées, les améliorer etc. J’en parle à mon entourage bien sûr, mais ce n’est pas exactement la même chose. Je décide d’attendre une journée avant de me remettre dessus. 

Concernant le processus de sélection, je vais dans un premier temps choisir les trois idées qui me paraissent avoir le plus de potentiel, et pour chacune d’entre elle je vais : 

  1. Développer un mini pitch, selon le fameux “Why / How / What » de  Simon Sinek. (Une vidéo à voir au moins une fois)
  2. Créer une grille de sélection autour de quatre questions : 
  • Mon intérêt personnel pour cette idée 
  • Le marché total et le marché potentiel
  • Pourquoi est-ce que mon idée n’existe pas ? Si elle existe, quelle place pour moi ?
  • J’innove où sur le business model ? 

Première idée : la carriole de fruits et légumes locaux 

L’agriculture est un sujet qui me tient à cœur et j’ai parfois peur de l’orientation de la Agtech. Je voulais sélectionner une idée qui soit lié à cette thématique.  En voici le mini pitch : 

  • Le Why, qui correspond à la mission :  rendre l’alimentation saine (pour soi et la planète) aussi accessible que si j’allais à mon supermarché.
  • Le How, soit la proposition de valeur : des fruits et légumes de producteurs locaux devant votre domicile et à des prix attractifs. Pas besoin de faire une démarche spécifique (panier bio, livraison, aller sur un site dédié, AMAP etc…), c’est sur votre chemin.
  • Le What, la concrétisation :  placer une carriole (de type camion qui fume) devant certaines enseignes avec à son bord des fruits et légumes locaux. Jouer sur l’authenticité « stylisé », la campagne qui s’invite dans votre ville. 

Voici la grille d’analyse qui me permettra de faire un choix final : 

grille d'analyse

Deuxième idée : la formation entre particuliers 

Cette idée fait écho à la redéfinition en cours de la valeur travail et au fait que nous sommes bercés par l’idée que notre réussite ne tient qu’à nous. L’épanouissement personnel est au centre des préoccupations. Mais avons-nous les outils pour réaliser ce plan ? C’est ce qui se cache derrière cette deuxième idée. 

  • Why, la mission :  dans un monde où le multitasking est roi, se former sans cesse est devenu une nécessité, à la fois pour sa réussite professionnelle et pour son bien être mental. 
  • How, la proposition de valeur : pouvoir réserver des formations “one to one” sur des sujets professionnels (maîtriser Analytics, la suite Adobe, les stratégies marketing…) en cours du soir, par des personnes très compétentes.  
  • What, la concrétisation  : une plateforme où je peux acheter des heures de formations dans différents domaines professionnels, auprès de particuliers experts dans leurs compétences. 

analyse2

Troisième idée : la plateforme communautaire pour avoir accès au tarif groupes 

Cette idée est à la limite d’un « hack ». C’est à la fois sa force et sa faiblesse, et c’est ce qui me plaît. 

  • Why, la mission :  pouvoir voyager à moindre frais et partir sur un coup de tête, c’est s’offrir la liberté de découvrir de nouveaux lieux et de faire des rencontres sans limite. La contrainte devient le temps et non plus l’argent.
  • How, la proposition de valeur : la possibilité de profiter de tarifs qu’on ne trouve nulle part ailleurs, jusqu’à -65% par rapport au prix classique, sur les destinations de votre choix même en last minute.
  • What, la concrétisation :  une plateforme communautaire qui transforme de simples individus en groupes afin de profiter des tarifs réduits de la SNCF, Air France…

analyse3

And the winner is….

La note finale n’est que consultative, et ce n’est pas cela qui a motivé mon choix. Je crois qu’au fond de moi je le savais depuis quelques temps mais l’idée de la plateforme communautaire de groupes de voyageurs me séduit vraiment. Elle répond à mon brief de départ, qui était de  « répondre à un problème difficile mais avec une solution simple, faite pour une cible précise ». Les contraintes d’automatisation sont un grand frein, et je vais devoir réfléchir à comment contourner cela. 

Allez je me lance, et d’ailleurs au moment où vous lirez ces quelques lignes, j’aurai déjà commencé la création de ma landing afin de tester si il y a un product-market fit. Si vous voulez me faire vos retours sur cette idée ou en savoir plus, vous pouvez me parler directement dans le channel Gitter que je viens juste de créer  (il faut juste un login twitter pour participer).

Dans un prochain article publié le mardi 12 septembre je révélerai la landing et les premiers résultats sur le P-MF (pas mal de pression du coup…). 

  • Ptit Fafa

    Bonjour,
    Superbe démarche !
    et comme nous avons toujours un même : Tchougether est déjà positionné sur ce marché.
    Comme vous positionnerez-vous : en concurrence, en complément, en partenariat ?
    Bien à vous,