Retour en haut
Entrepreneurs

#Innovators35EU Découvrez les 10 innovateurs français de moins de 35 ans repérés par le MIT

#Innovators35EU : Découvrez les 10 innovateurs français de moins de 35 ans repérés par le MIT
par

La MIT Technology Review dévoilait hier la liste des 10 finalistes français du prix européen des 35 Innovateurs de moins de 35 ans.

Chaque année depuis 1999, le magazine MIT Technology Review, créé par la prestigieuse université américaine, met en avant des innovateurs de moins de 35 ans basés en Europe dont les projets pourraient faire évoluer notre société. Alors que Xavier Duportet, fondateur de EligoBioscience et président de Hello Tomorrow, et Timothée Boitouzet, fondateur de Woodoo, étaient respectivement élus innovateurs de l’année 2015 et 2016 en France, le nom des 10 finalistes français  de la saison 2017 viennent d’être dévoilés, à l’Atelier BNP Paribas.

Les 10 lauréats de l’Innovators Under 35

Morgane Barthod – Météo*Swift

Météo*Swift prévoit la production d’énergie éolienne et analyse les données des parcs éoliens afin de contrer les éventuelles perturbations électriques. Les prévisions météos sont analysées et croisées avec l’intelligence artificielle et les outils big data.

Thibaud Duchemin – Ava

L’application Ava permet aux sourds et malentendants de suivre une conversation de groupe. Ava reconnaît les voix des différentes personnes et la conversation démarre comme un chat. Pour que cela fonctionne chaque personne doit parler près de son smartphone.

Clémence Franc – NovaGray

NovaGray développe une solution de radiothérapie personnalisable pour les patients atteints de cancer. Cette thérapie est lourde et peut entraîner des troubles secondaires, c’est pourquoi Novagray propose d’adapter les doses en fonction de chaque personne afin d’obtenir le meilleur traitement.

Sylvain Gariel – DNA Script

DNA Script évolue dans le domaine de la biotechnologie pour développer la prochaine génération de synthèse d’ADN. Le but est de développer de l’ADN synthétique à bas coût et en grande quantité.

Johann Kalchman – Lifeaz

Lifeaz est un défibrillateur connecté à destination des domiciles et des petites structures. L’objectif est d’augmenter la chance de survie des personnes en arrêt cardiaque. Le fait qu’il soit connecté permet à Lifeaz de pouvoir faire de la maintenance et d’assurer son opérationnalité.

Nataliya Kosmyna – Braini 

La scientifique, basée à Rennes et doctorante à l’INRIA, a développé  un casque capable d’enregistrer les fréquences du cerveau et relié à un logiciel, qui permettent à eux deux de faire bouger des objets uniquement par le cerveau. La jeune femme a été récompée fin 2016 par la bourse “L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science”.

Hugo Mercier – Rythm

Rythm a créé le bandeau connecté Dreem qui permet d’améliorer la qualité du sommeil. Le bandeau analyse le sommeil grâce à des capteurs électriques et permet ainsi de réguler le sommeil pour dormir mieux et plus profondément.

À relire : Rythm, quand deux passionnés de neurosciences veulent révolutionner le sommeil des Français

Antoine Noel – Japet Medical Service

Basée à Lille, Japet Medical Service a développé Atlas, un exosquelette qui a pour objectif de réduire la douleur du dos. Grâce à des micro-moteurs et des capteurs, il soulage la douleur grâce à des compressions. Son objectif : rééduquer des patients lombalgiques chroniques.

Sidarth Radjou – BIOMODEX

Grâce à des techniques de modélisation tridimensionnelle de pointe et des imprimantes 3D, et à partir des données d’imagerie biomédicale d’organes provenant d’IRM ou de scanners, Biomodex fabrique des copies fidèles d’organes qui peuvent être utilisées pour former le personnel médical et dans le cadre de simulations préopératoires.

La startup levait, en avril dernier, 3,6 millions de dollars auprès de la société de capital-risque Innovation Capital, l’Inserm Transfert Initiative, accompagnés de Kima Ventures.

Bénédicte De Raphélis Soissan – Clustree

Clustree est une plateforme de recommandation RH et qui utilise l’intelligence artificielle avec un objectif précis : rendre les recrutements moins assujettis aux préjugés. Grâce à l’analyse de millions de parcours professionnels, celle-ci suggère ainsi des parcours pertinents aux entreprises en lien avec les postes à pourvoir.

Clustree annonçait, il y a seulement trois jours, un important tour de table de 7 millions d’euros auprès de Creandum, d’Idinvest Partners et d’Alven Capital, afin de consolider sa position de leader en France. 

Mots clés : Innovators under 35, MIT