Actus#medtech
Temps de lecture : 02'30''
8 avril 2021
Photo by Emma Simpson on Unsplash

Nabla lance son application très attendue pour suivre la santé des femmes

Après avoir levé 17 millions d’euros et travaillé trois ans sur ce projet, la startup parisienne Nabla lance son application dédiée à la santé des femmes, soutenue par des investisseurs comme Xavier Niel.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Nabla lance son application très attendue pour suivre la santé des femmes
00:00 - 00:00
00:00

Entièrement gratuite, l’application Nabla est enfin disponible sur l’App Store. Basé sur une intelligence artificielle, ce nouvel outil, qui était en cours de développement depuis trois ans, propose une solution de médecine personnalisée pour les femmes. Et l’idée a séduit puisqu’elle a réussi à récolter 17 millions d’euros de financement auprès d’investisseurs prestigieux comme Xavier Niel, Rachel Delacour ou Marc Simoncini.

Ce soutien loin d’être passé inaperçu dans l’écosystème repose également sur le nom de ses trois cofondateurs, des personnalités déjà connues de l’écosystème. En effet, Alexandre Lebrun, CEO de la startup, a déjà créé deux autres entreprises : VirtuOz, rachetée par Nuance, et Wit.ai, acquise par Facebook, pour lequel il a d’ailleurs travaillé en tant que chercheur en IA, avec son CTO, Martin Raison. La cofondatrice et COO de Nabla, Delphine Groll, a, quant à elle, été responsable du développement commercial et de la communication de MyLittleParis et AuFéminin.

Un prestigieux comité scientifique

La startup parisienne a également réussi à s’entourer de pontes de l’intelligence artificielle et de la médecine pour développer au mieux son service. C’est ainsi que Yann LeCun, lauréat du prix Turing et fondateur de FAIR (laboratoire de recherche en IA de Facebook) et Megan Mahoney, directrice du département de médecine générale à Stanford, sont devenus conseillers de l’entreprise en rejoignant son comité scientifique.

Concrètement, l’idée de cette application est de permettre aux femmes d’échanger en direct avec des praticiens et professionnels de santé, de tenir un journal dans lequel elles centralisent leurs données médicales et en assurent le suivi et de consulter une série de ressources et contenus qui pourraient leur servir. Pour commencer, l’application s’est concentrée sur les questions de contraception, pour ensuite s’ouvrir à d’autres thématiques. Nabla va permettre la mise en relation avec un·e médecin généraliste, gynécologue, nutritionniste, psychologue ou kinésithérapeute. Nabla veut proposer des solutions au plus près des situations particulières de chaque femme, avec une réponse adaptée à leurs besoins.

C’est en récoltant un maximum de données que la jeune pousse espère pouvoir entrainer ses algorithmes pour qu’ils soient de plus en plus performants et qu’ils répondent au mieux aux besoins de leurs utilisatrices en terme de diagnostic, de prévention et de traitements. Nabla assure que les utilisatrices sont informées des modalités d’utilisation des données et en maitrisent l’accès. L’application peut être connectée à AppleHealth ou Withings pour agréger encore plus de données et attirer les utilisatrices, qui pourront centraliser toutes leurs informations en un seul et même endroit.

D’autres startups françaises proposent déjà des services proches de celui-ci. Alan, par exemple, propose d’envoyer un message à un généraliste, mais ce service est réservé aux personnes assurées chez lui. Biloba développe également ce service de chat avec un professionnel de santé, mais la solution se concentre sur la pédiatrie. Nabla semble être la première application complète et gratuite à destination des femmes. Mais, comme le souligne nos confrères des Echos, le modèle économique de la startup reste encore à définir… La jeune pousse semble prévoir de lancer des fonctionnalités Premium. Affaire à suivre.

Article écrit par Heloïse Pons
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Nabla lance son application très attendue pour suivre la santé des femmes
00:00 - 00:00
00:00