Retour en haut
Business

#MaddyREX Construire un MVP en 30 jours, l’étape du product-market fit

#MaddyREX : Construire un MVP en 30 jours, l’étape du product-market fit
par

Entrepreneur, CMO et globe-trotteur, Julien Fernandez a créé Pavillon Rouge Agency et Womenability, un projet partenaire de l’ONU Femmes rendant nos villes plus inclusives. Il se lance aujourd’hui dans une aventure ambitieuse : créer une entreprise en 30 jours et raconter son expérience sur Maddyness. Suivez-le chaque semaine dans son live entrepeneurial.

Je commence à rédiger cet article et je me dis qu’un autre défi aurait été d’écrire sans anglicisme, ce qui est  assez compliqué en « langage startup » :  Product-market fit, MVP, churn, burn rate… bref, chacun ses défis et celui-ci n’est pas le mien, mais je le garde en tête. Revenons à nos moutons. La semaine dernière était dédiée à l’identification d’idées et la sélection d’une. Cette semaine je dois valider (ou non) un marché potentiel, le fameux product-market fit.

À relire :Mon défi ? Créer un MVP en 30 jours  

Le product-market fit. Kezako ? 

Le Product Market Fit correspond à une rencontre entre un produit et son marché. Dit comme cela, ça à l’air facile. Mais comment sait on qu’on a un « fit »?  Pour cela, il faut répondre « oui »  aux 3 questions suivantes : 

  • Comprend-on votre produit / service ? 
  • Veut on l’acheter (fréquemment) ?
  • Le recommande t-on ? 

Trois fois oui ? C’est un fit ! 

Les contours du service

Pour rappel, l’idée choisie consiste à créer des groupes de voyageurs indépendants allant à la même destination afin de profiter des tarifs de groupes du TGV. Entre 25% et 65% de réduction. Première étape, je dois « creuser » le duo problème/solution et réfléchir à la manière dont celui-ci peut se concrétiser. Pour l’instant j’en ai aucune idée.

Cela correspond au final à imaginer les différentes interactions entre un utilisateur et la plateforme.  Pour cela, le mieux est d’imaginer quelqu’un s’en servir, et d’écrire l’utilisation. 

« Magali veut faire un Paris/Marseille en TGV le 11septembre, aux alentours de 9h du matin. Elle se rend sur la plateforme, fait une recherche Paris/Marseille et constate qu’il n’y a pas de voyage correspondant. Elle s’identifie, crée un voyage et indique : 1 destination, 1 jour, 1 heure. Elle doit aller sur l’interface voyage-sncf et indiquer le tarif de groupe pour 10 personnes. Elle publie son voyage. Une fois que celui-ci est validé par la plateforme, elle doit régler 1/10 de la somme dans la cagnotte commune. Chaque fois qu’un nouveau voyageur s’inscrit et fait un déposit, elle reçoit une notification. Dès que la groupe de 10 voyageurs est complet, la plateforme effectue la réservation et Magali reçoit le billet de groupe dans son espace personnel ».

« John cherche un Paris/Marseille le 11 septembre dans la matinée. Il effectue une recherche sur la plateforme et constate qu’un voyage correspond à ce qu’il souhaite. Il s’identifie, paie le déposit d’1/10eme de la somme et le montant du service, et reçoit un email de confirmation. Il peut partager le groupe sur ses réseaux sociaux. Il reçoit une notification lorsque le groupe est validé et il reçoit les billets sur son espace personnel. Il reçoit également une notification si le groupe n’est pas plein 12h avant la départ, d’ou son annulation.  

J’y vois déjà un peu plus clair. J’ai également pu constater que la SNCF a une politique open data très avancée. J’aurai accès aux informations dont j’aurai besoin, sauf pour les prix des groupes… rien d’étonnant. 

C’est rassurant mais je me rends également compte qu’élaborer un MVP va être compliqué sans contribution « tech ». J’ y reviendrai plus tard. 

Comprend-on mon service ? 

Je dois valider que l’on comprend mon idée et estimer si on veut l’acheter en fonction des contraintes associées. En effet, je me doute bien que tout le monde veut acheter des billets moins chers, c’est surtout les contraintes que je veux sonder. 

Je commence par définir mon USP (Unique Selling Proposition) : Voyager en tarif de groupe (-50%) tout en gardant la flexibilité du voyage individuel. (Cela pourra être amené  à évoluer).

Je vais ensuite retranscrire cet USP via une landing page qui présentera très brièvement le service. 

En fonction du taux de conversion de cette page, je pourrais estimer si des personnes sont intéressées par le produit. Afin d’aller plus loin dans la compréhension d’utilisateurs potentiels, j’ai créé un questionnaire qui se lance lorsque on clique sur les boutons « Je découvre » ou « J’essaie ».  Mon objectif est d’avoir un taux de conversion de 50%, soit une personne sur deux qui clique sur ces call to action. 

La landing page : tykal was born

Je suis dans l’optique d’aller au plus vite. Et j’utilise wordpress pour construire la landing page.  Mais en premier, quel nom de domaine et donc nom choisir ? Je partais sur Eldorado, mais le nom de domaine est pris ( OVH pour vérifier). 

Je cherche…et je veux quelque chose d’évocateur. Je vais partir sur une cité Inca ou Maya.  Mon choix est fait sur tikal, pas très évocateur au final, et que je transforme en tykal.fr (et oui le très trendy « .co » à un prix, et il est plus élevé que « .fr »…).

Coût de l’hébergement + nom de domaine + module wordpress = 43 euros TTC. Merci OVH ! 

Concernant wordpress, c’est un outil que je connais bien, mais j’avais oublié comme cela pouvait prendre du temps, même pour faire quelque chose de basique. Les prochaines fois j’utiliserai plutôt SquareSpace ou Strikingly.

Je cherche l’inspiration sur landingfolio  mais j’ai plus appris sur les mauvaises pratiques que les bonnes. Je fais un schéma très rapide de ma landing, qui sera en 3 blocs : 1 slider avec l’USP, une partie explicative et des exemples. Pour le matériel, j’ai juste besoin d’un logo, que je réalise sur Logo Generator en moins de 3 minutes. 

Le résultat donne au final ceci (très basique) : http://tykal.fr/

En plus de créer une landing page, il est  au moins aussi important de savoir ce qui se passe dessus. Pour cela il faut utiliser à minima Google Analytics, et je recommande également Hotjar et Mixpanel pour aller plus loin dans votre analyse. 

Collecter les retours du marché

En relisant mon deuxième article, j’aperçois que l’on m’indique (merci PtiT Fafa)  qu’un « concurrent » s’est déjà lancé : tchougether. C’est une très bonne nouvelle, car cela montre qu’il y a une exécution qui teste déjà le marché. Mais je ne m’attarde pas plus que cela dessus, ce n’est pas très important pour l’étape où je suis. 

Je dois donc faire venir du monde sur ma landing page. Et pour cela rien de mieux que Facebook. Je configure donc trois campagnes Facebook ads d’un montant de 20 euros chacune.

Je cible : 

  • des jeunes parents de 25 à 35 ans avec deux jeunes enfants
  • des étudiants de moins de 27 ans, sensible au covoiturage
  • des adultes de 27 à 50 utilisant airbnb, booking…

Pourquoi ces cibles ? Car j’ai l’intuition qu’elles pourraient être intéressées par le service, mais seule la data pourra le confirmer ou pas…

Je dois maintenant attendre 2 à 3 jours après cet article afin d’avoir les premiers éléments pour déterminer s’il y a un product-market fit. Pour avoir le plus de retours possible,  je vais aller interroger des voyageurs directement en gare.

Next step : un hackathon de 48 heures et la recherche de renfort

Au vu de la complexité du service que je vais proposer, je souhaite mener le projet avec d’autres personnes, aux compétences complémentaires, notamment technique. J’envisage donc de travailler en mode hackathon pour les prochaines étapes :

  • Les 2 prochains jours vont être dédiés à la collecte des retours et aux améliorations des contours du produit.
  • Les 2 jours suivants vont être dédiés à la recherche de deux personnes en vue de réaliser un hackathon de 48 heures pour sortir le MVP.  Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à me contacter via le channel Gitter !

À relire : Découvrez le projet que ce jeune entrepreneur compte mener à bien en un mois

Mots clés : entrepreneur, live, MaddyREX, MVP