Maddyness

Que font les fonds ? Le portrait d’AXA Strategic Ventures

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Que font les fonds ? Le portrait d’AXA Strategic Ventures

Pepper Pepper Pepper
585 - trending  |  
Comments
Par Iris Maignan - 17 janvier 2018 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Dans le paysage de plus en plus foisonnant de l’investissement, les fonds se multiplient… et ne se ressemblent pas. Parce qu’une levée, ce n’est pas simplement encaisser de l’argent et surfer sur une bonne occasion de communiquer, nous avons décidé de brosser le portrait des fonds français pour aider les entrepreneurs à s’y retrouver et à choisir le bon investisseur. Cette semaine, découvrez AXA Strategic Ventures.

En 1985, la marque AXA fait son arrivée sur le marché de l’assurance, portée par Claude Bébéar. Trente ans plus tard, le groupe, qui revendique sa place de première assurance mondiale, a réussi le pari de la diversification dans un secteur taxé de vieillissant. En témoignent les nombreuses verticales qui fleurissent autour de la marque (Axa Next, Kamet, Axa Partners…) avec une idée bien précise : créer plusieurs structures capables de capter l’innovation.

Parmi elles : Axa Strategic Ventures, un fonds d’investissement lancé en 2015, qui prend des parts minoritaires dans des startups Early Stage ou Growth. « Le groupe Axa était déjà présent sur le Venture, avec Axa Private Equity. La structure a été renvendue et l’idée a été de relancer la machine », explique Sébastien Loubry, Partner chez Axa Strategic Ventures. Avec 450 millions de dollars sous gestion dont 275 millions en direct, Axa Strategic Ventures s’intéresse ainsi à toutes les technologies qui peuvent transformer de près ou de loin le monde de l’assurance et de l’Asset Management, quel que soit leur secteur : santé, intelligence artificielle, data, fintech, etc… Le ticket d’entrée, lui, s’établit entre 500 000  et 2 millions de dollars pour les startups Early Stage, et peut monter jusqu’à 20 millions pour les levées en Growth. Une façon pour le groupe de diversifier ses actifs.

À relire : Que font les fonds ? Le portrait de Serena Capital

axa strategic ventures fonds

Mais la particularité d’Axa Strategic Ventures, c’est son fonctionnement très indépendant vis à vis du groupe AXA… même si les fonds proviennent du groupe. « Beaucoup nous voient comme un corporate VC, constate Sébastien Loubry. En réalité, on fonctionne exactement comme un fonds traditionnel. On prend nos décisions comme un fonds traditionnel, on a des comités d’investissement, on a un processus de réponse très réactif. On est liés à AXA mais on n’a pas cette lourdeur, cette inertie que les grands groupes peuvent avoir quand ils lancent des structures de VC. On est indépendants dans le fonctionnement mais on est évidemment soutenus par AXA, c’est rassurant pour les startups qui veulent jouer la carte de l’assurance. »

Un positionnement qui a poussé le fonds à s’entourer presque intégralement de personnalités issues du monde de l’investissement. Toutes, ou presque, ont été recrutées sur ce critère et se répartissent entre Paris et Londres pour l’Europe et New-York et San Francisco pour les États-Unis. Leur crédo : avoir une approche financière forte et un bénéfice collatéral stratégique : « Tout ce que l’on va regarder, on va le regarder sous l’angle d’un investissement financier avant tout. Mais dès qu’il y a une opportunité, on les accompagne et on les aide à se connecter à l’écosystème. En aucun cas on investit sur une décision stratégique. On garde toujours l’angle financier », précise Sébastien Loubry. 

À relire : Que font les fonds ? Le portrait d’Otium

Au total, Axa Strategic Ventures compte à ce jour 32 participations, dont 28 sur l’Early Stage et quatre sur le Growth. On y retrouve les Français Tanker, Flyr, et Particeep, mais aussi les Américains SecurityScorecard, Contrast Security ou encore PolicyGenius. Tous profitent du poids d’AXA et des connections que le groupe peut créer pour se frayer un chemin dans l’écosystème. « Nous n’avons pas encore fait de sortie, mais globalement, nous n’avons pas eu de société qui fermait et certaines sont déjà en avance sur leur plan. C’est un travail de longue haleine, l’Early Stage c’est un vrai pari sur l’avenir », se réjouit Sébastien Loubry.

axa strategic ventures

Plus récemment, AXA Strategic Ventures annonçait le lancement d’une activité fonds de fonds. Une corde de plus à l’arc de l’assureur, gérée par Dominic Maier, ex-Vice President chez Adams Street Partners, et dotée d’une enveloppe de 150 millions d’euros. Baptisée ASV Diversified, cette nouvelle branche prévoit ainsi d’investir entre 5 et 15 millions d’euros dans une sélection de fonds de capital risque dans le capital amorçage au capital développement. De quoi renforcer, à coup sûr, son implication auprès des entrepreneurs internationaux, « notamment dans les zones géographiques où nous ne sommes pas directement présents, comme Israël, l’Asie, le Japon, l’Amérique Latine ou l’Afrique », conclut Sébastien Loubry.

Par

Iris Maignan

17 janvier 2018 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge