Décryptage#MaddyMoney
Temps de lecture : 02'37''
1 juin 2022
manège
Suhyeon Choi

767 millions d’euros levés en mai, les investisseurs font ce qu’il leur plaît

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds du mois qui s’est écoulé. En mai, 68 opérations ont permis aux startups françaises de lever près de 767 millions d’euros.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
767 millions d’euros levés en mai, les investisseurs font ce qu’il leur plaît
00:00 - 00:00
00:00
Montant
766,9M€
Nombre d’opérations
68
CHAQUE MOIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

L’investissement dans l’écosystème tech français reprend des couleurs. Selon nos calculs, les entreprises innovantes ont réuni 766,9 millions d’euros ces quatre dernières semaines. Un chiffre correct, après un mois d’avril décevant (457,8 millions), qui permet au mois de mai de se hisser sur la troisième marche du podium en 2022 – après les records observés en janvier (2,6 milliards d’euros) et mars (1,5 milliard). On constate toutefois un important retrait par rapport à 2021 : on avait relevé, à la même période, 1,5 milliard d’euros. Mais le cru 2022 reste bien meilleur que 2020 et 2019, quand 556 millions et 310 millions d’euros avaient respectivement été levés. Le nombre d’opérations reste dans une moyenne haute pour la saison : on en dénombre 68, contre 65, 48 et 63 les trois années précédentes. Ce regain en valeur, mis en relief par rapport à une stabilité en volume, met en exergue une dynamique flatteuse aussi bien pour l’amorçage que les tours de table les plus avancés.

Des secteurs solides, d’autres délaissés

Dans le détail, les 35 amorçages ont représenté 51 % des 68 levées identifiées. Les séries A ont, elles aussi, été nombreuses : on en recense au moins 16, soit 24 % du nombre total d’opérations. Pour autant, les tours de table les plus avancés se sont maintenus à bon niveau avec 4 séries B et 2 levées en late stage. Le top 5 de mai 2022 est en fait un top 6. Alan arrive en pôle position, avec 183 millions d’euros. Suit HR Path, avec 112,5 millions. Bien plus bas en valeur, Domain Therapeutics (39 millions) est talonnée par trois levées à 30 millions : celles de Rise Up, eKwateur et Ouihelp. Ces six opérations représentent pas moins de 55 % des fonds collectés par les entreprises de l’écosystème au cours du mois écoulé. À noter que les méga-levées signent donc leur retour, après un mois d’absence et à l’approche de l’été, avec deux montants supérieurs à 100 millions d’euros.

Poursuivant une série inédite, la FinTech est absente pour la troisième fois consécutive du top 5 secteurs en valeur. En lieu et place, les technologies dédiées au management et aux ressources humaines ont attiré 196,7 millions d’euros – la levée de HR Path représente 57 % de cette somme. Suivent alors l’AssurTech (185,1 millions), la BioTech (56 millions), les services (45 millions) et l’IT (42,8 millions). Un classement diffère quelque peu, lorsqu’on s’attarde sur le volume d’opérations. FinTech, PropTech, RH et IT caracolent en tête, avec 7 tours de table chacun. Viennent ensuite l’AssurTech et la BioTech, avec 4 opérations. À noter que cinq secteurs font chou blanc pour la première fois en 2022 : la BeautyTech, la GreenTech et le retail. MedTech (18,5 millions d’euros, 3 opérations), MarTech (5 millions d’euros, 3 opérations) et e-commerce (420 000 euros, une opération) déçoivent.

Pour ce qui est de la répartition géographique des capitaux, l’Île-de-France continue de régner sans partage. La région-capitale a attiré 76 % de la somme totale levée en avril, soit 586 millions d’euros. Paris concentre, à elle seule, 403,4 millions d’euros (soit 52,6 % du montant total). Cinq régions réalisent toutefois un bon mois à leur échelle : les Hauts-de-France (47,7 millions en 4 opérations), le Grand-Est (40 millions, 2 opérations), l’Auvergne-Rhône-Alpes (36,3 millions, 5 opérations), la Provence-Alpes-Côte-d’Azur (23,4 millions, 6 opérations) et l’Occitanie (22,2 millions, 5 opérations). À l’inverse, la Nouvelle-Aquitaine réalise une contre-performance et n’enregistre aucune levée en quatre semaines. Mai ne déroge pas à la règle : la Corse et l’Outre-mer sont laissés pour compte.

Le top 10 des levées de mai 2022

Article écrit par Arthur Le Denn
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
767 millions d’euros levés en mai, les investisseurs font ce qu’il leur plaît
00:00 - 00:00
00:00