Maddyness

Legaltechs françaises : les grandes tendances de l’année

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Legaltechs françaises : les grandes tendances de l’année

Pepper Pepper Pepper
6689 - on fire  |  
Comments
Par Anais Richardin - 23 janvier 2019 / 07H30

Maddyness s'est associé au site professionnel d'information Actualités du droit pour réaliser le premier panorama des legaltechs françaises. Levées de fonds, stade de maturité, activité, nous avons tout analysé pour en tirer notre baromètre des legaltechs. Découvrez les résultats de cette édition !

Nous vous proposions l’année dernière la première édition de notre baromètre des legaltechs françaises, en partenariat avec le média spécialisé Actualités du droit. Quelles évolutions en 2018 pour ces startups qui se retrouvent de plus en plus souvent sur le devant de la scène ? Découvrez les résultats, dévoilés devant le Conseil national des barreaux ce mercredi 23 janvier.

 

24,6 millions d’euros levés et 12,7% de legaltechs de moins d’un an

Désormais bien implantées dans le paysage français, la plupart de ces startups n’ont pas levé de fonds en 2018. C’est ainsi le cas de 28,6 % des legaltechs contre 16,5 % en 2017. Et si le montant levé au global fait un bond de 92,2% avec un total de 24,6 millions d’euros levés, c’est notamment en raison de Doctrine, qui a bouclé une levée de 10 millions d’euros en juin (une levée qui représente 5,8% de la plus grosse opération de l’année, celle de Voodoo qui se monte à 171 millions d’euros). Viennent ensuite Attestation Légale, qui a levé 5 millions d’euros, Yousign 3 millions d’euros, Hyperlex et Legalplace 1 million d’euros, puis une nuée de startups qui ont levé moins d’un million d’euros. La médiane des fonds levés s’établit ainsi à 500 000 euros, contre 750 000 l’année dernière. 

Les investisseurs sont désormais majoritairement des fonds d’investissements et des business angels (55,6 %) tandis qu’en 2017 cette même proportion concernait plutôt les professionnels du droit. En revanche si la profession investit moins, elle noue avec les legaltechs des partenariats stratégiques. 63,5 % des startups ont ainsi conclu, ou envisagent de le faire, des partenariats avec des grands groupes ou d’autres acteurs privés.

Il faut dire que 12,7% de ces legaltechs proposent un service ou une solution pensée pour faciliter le quotidien des acteurs de la profession (plateforme de gestion de projet partagée entre plusieurs acteurs, suivi corporate des sociétés, dataroom numérique, etc.).

Enfin, le marché semble se stabiliser avec 12,7% de legaltechs créées en 2018 alors qu’on en dénombrait 16,5% en 2017.

Les grandes tendances 2018 en une infographie

A lire aussi
Par

Anais Richardin

23 janvier 2019 / 07H30
mis à jour le 23 janvier 2019
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge