Actus
Temps de lecture : 02'58''
28 juillet 2021
believe musique
Believe s'introduit en Bourse

21 scaleups créées par des Français jugées prometteuses

VivaTech et GP Bullhound publiaient en avril dernier, et pour la deuxième année, le top 100 des scaleups européennes les plus prometteuses et susceptibles de devenir des licornes. Sur les 21 startups crées par des Français, 8 ont déjà obtenu ce fameux statut et d'autres pourraient bientôt suivre.

Article publié le 13 avril 2021 et mis à jour le 27 juillet 2021

Pour la deuxième année consécutive, VivaTech a élaboré, en partenariat avec la banque d’affaires GP Bullhound et avec la contribution de cinq fonds d’investissement internationaux – Accel, Balderton, IdInvest, Partech et NorthZone – un classement des scaleups européennes les plus prometteuses. Chacune d’entre elle possèderait ainsi le potentiel d’être valorisée un milliard d’euros et de rejoindre ainsi le club des licornes de moins en moins select. La dimension européenne est envisagée de manière très élargie puisque les partenaires ont décidé d’y intégrer des startups du Royaume-Uni et d’Israël…

Sur les seize nations représentées, figure la France qui comptabilise 21 startups, conservant ainsi sa deuxième place du classement global derrière le Royaume-Uni. Depuis sa publication, la liste s’est allégée de quelques noms – 8 pour être exact – puisqu’elles sont déjà devenues des licornes selon les annonces publiques.

Un cru 2021 avec 21 futures licornes ? 

Sur les 21 pépites sélectionnées cette année par VivaTech et GP Bullhound – douze étaient déjà présentes l’an dernier. Dix font également partie du programme français d’accompagnement Next40 en 2021. On comptabilise ainsi 6 startups FinTech ou AssurTech, 3 liées à l’industrie créative et 2 dédiées au RH.

Voici les startups françaises de ce cru 2021 par ordre alphabétique :

En 2020, cinq d’entre elles ont levé plus de 100 millions d’euros en 2020 : Qonto, Sendinblue, Ÿnsect, BackMarket et Ecovadis. Depuis le début de l’année, on comptabilise déjà 8 opérations au-dessus de ce montant dont certaines ont même dépassé les 300 millions d’euros, preuve de l’attrait des sociétés françaises pour les investisseurs.

Une analyse globale des tendances

Pour établir ce classement, VivaTech, GP Bullhound et les fonds ont analysé plusieurs critères, comme la croissance actuelle et le potentiel de croissance, les levées de fonds, l’augmentation des effectifs ainsi que l’impact ou encore la diversité dans l’équipe de management.

Au niveau des secteurs représentés, on retrouve sans grande surprise le software/ cloud et la finance. Absent du trio de tête l’an dernier, l’e-commerce remplace cette année la publicité/communication en troisième position. Ce dernier secteur a connu une croissance particulièrement importante avec la pandémie et les confinements successifs décidés en Europe comme aux États-Unis.