Actus#CorpoHebdo
Temps de lecture : 03'22''
12 novembre 2021
bâtiment
Ryutaro Uozumi

Carrefour, Capgemini… Les 3 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur : Carrefour, Capgemini et Huawei.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Carrefour, Capgemini… Les 3 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00

Carrefour augmente ses investissements dans le numérique

Le groupe Carrefour a annoncé un plan d’investissement dans le numérique de 3 milliards d’euros pour la période 2022-2026, après un plan de 2 milliards sur les 5 années passées. « Nos avancées digitales nous permettront de développer de nouvelles sources de revenus et de profits, mais aussi d’améliorer la performance opérationnelle de toutes nos activités » , a déclaré son PDG Alexandre Bompard dans un communiqué. Le distributeur compte tripler son volume de transactions en ligne d’ici à 2026, pour atteindre 10 milliards d’euros par an. « On prévoit que l’e-commerce génère 200 millions d’euros de résultat opérationnel courant additionnel en 2026 par rapport à 2021. » Il mise sur différents modes de livraison – drive, livraison à domicile en moins de trois heures ou en moins de 15 minutes en s’alliant à Cajou et Uber Eats notamment –, ainsi que sur la vente de gros aux professionnels. Pour marquer son engagement, le groupe a indiqué qu’il formera l’ensemble de son personnel au numérique, « soit environ 100 000 personnes par an » , en lien avec Google. Carrefour promet, par ailleurs, de créer un fonds de capital-risque ainsi qu’un « un studio d’innovations » pour soutenir de nouvelles startups.

Capgemini Invent imagine une solution de mobilité urbaine avec Circle

Circle a choisi Capgemini Invent, la filiale d’innovation et de transformation numérique du groupe Capgemini, pour imaginer une solution de mobilité électrique à quatre roues, sans station de recharge et destinée aux déplacements intra-urbains. La startup veut proposer « un moyen de transport éco-responsable, sûr et confortable » aux citadins. Les équipes de l’ESN guident le développement et la mise sur le marché du véhicule, de la conception de l’expérience utilisateur jusqu’à la définition et la mise en œuvre de la feuille de route du service. Ce qui comprend le choix des partenaires et briques logicielles, la construction de la plateforme numérique, la création et la mise en œuvre de la stratégie de marque, ainsi que la commercialisation auprès des opérateurs de mobilité. A été développé un système de batteries amovibles, pouvant être remplacées par des batteries pleines – ce qui permet d’optimiser le coût du service et le taux de disponibilité des véhicules, ne devant pas être immobilisés pendant la recharge. Un prototype a été présenté en novembre, dans l’objectif d’un déploiement à grande échelle dans plusieurs villes européennes d’ici à janvier 2023.

Huawei accompagne l’internationalisation de 12 GreenTechs

L’équipementier télécoms chinois Huawei clôt la huitième édition de Digital InPulse, son programme d’accompagnement de startups française mené en partenariat avec Business France et le Comité Richelieu. 12 GreenTechs ont été récompensées et bénéficieront d’un accompagnement pour découvrir l’écosystème technologique asiatique, dans le cadre de leur internationalisation. Les lauréats se voient octroyer 30 000 euros quand les candidats arrivés seconds reçoivent 20 000 euros, ce à quoi s’ajoute un voyage d’affaires en Chine. Ont ainsi été distingués, au cours d’un tour de France visant à repérer de futures pépites :

  • À Paris : Greenly, une application qui permet de mesurer son empreinte carbone grâce à une analyse des dépenses bancaires, et Alvie, une solution connectée qui permet d’optimiser et de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires ;
  • À Bordeaux : Toopie Organics, qui développe un procédé permettant de recycler l’urine humaine en produits agricoles et industriels, et Sanodev, qui déploie différentes technologies de désinfection en alternative aux produits chimiques ;
  • À Lille : Bioteos, qui a conçu un filtre biologique composé de microalgues permettant de capter les polluants atmosphériques, et Power of Moss, qui développe des murs végétalisés connectés dont la mousse améliore la qualité de l’air et réduit l’utilisation de climatisation ;
  • À Lyon : ITEN, qui fabrique des micro-batteries sans matières inflammables ou toxiques, qui se rechargent très rapidement et ont une durée de vie élevée, et Biomede, qui repère les métaux lourds dans les sols agricoles par rayons X et les retire avec des plantes hyper-accumulatrices ;
  • À Nice : Oghji, qui a conçu un tableau électrique digital qui optimise et réduit la consommation des bâtiments, et Wise Integration, qui propose des chargeurs miniaturisés, jusqu’à 5 fois plus efficaces et 4 fois plus légers ;
  • À Strasbourg : Papkot, qui remplace les emballages plastiques par du papier recyclable enduit de propriétés céramiques réduisant par 3 le taux d’émission de CO2, et Green Tech Innovations, qui propose des systèmes d’éclairage public autonomes et connectés.
Article écrit par Maddyness
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Carrefour, Capgemini… Les 3 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00